Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Opération transparence inédite de la police de Chicago

Une scène de crime à Chicago

Cet acte de transparence inédit s'inscrit dans les efforts de la police de la troisième ville des Etats-Unis pour restaurer une confiance gravement entamée avec une partie de sa population.

Les autorités de Chicago ont rendu publique vendredi des dizaines de vidéos et autres pièces à conviction concernant une centaine d'affaires où des policiers ont ouvert le feu, blessé, ou tué au moins une personne.

Cet acte de transparence inédit s'inscrit dans les efforts de la police de la troisième ville des Etats-Unis pour restaurer une confiance gravement entamée avec une partie de sa population.

Sur l'une des vidéos enregistrée en 2012, on voit un policier ouvrir le feu, à balles réelles, sur Ismael Jamison, un Noir de 28 ans, qui semble ne pas être armé. L'homme, également visé par un Taser, a survécu à ses blessures. Il avait selon la police juste avant commis une agression dans un autobus, puis tenté de s'en prendre aux agents des forces de l'ordre.

Une autre vidéo montre plusieurs policiers cribler de balles une voiture qui venait de foncer sur eux en marche arrière, blessant l'un des agents. Parmi les trois occupants du véhicule, au lourd casier judiciaire et qui venaient de commettre un cambriolage, un est décédé et deux ont été gravement blessés.

Ces vidéos, enregistrements sonores et procès-verbaux diffusés par la police de Chicago sont des documents d'investigation, a précisé l'autorité indépendante qui enquête sur les accusations d'abus policiers à Chicago.

Leur publication contraste avec la réputation de secret et d'impunité qui entoure la police de Chicago, cible d'une retentissante enquête fédérale ouverte en décembre à la suite de l'homicide choquant d'un adolescent noir par un policier blanc en 2014.

Les autorités de Chicago avaient attendu plus d'un an avant de rendre publique la vidéo montrant le déroulement de cette bavure. Celle-ci avait provoqué une onde de choc et entraîné le renvoi du précédent chef de la police.

Eddie Johnson, le nouveau patron du Chicago Police Department (CPD), est un Noir issu des forces de l'ordre locales.

Il a la lourde tâche d'enrayer l'envolée des homicides par armes à feu et de trouver une réponse aux accusations de brutalités et de racisme qui visent les hommes sous ses ordres.

AFP

Toutes les actualités

Une adolescente conçoit des prothèses artisanales à moindre coût

Une adolescente conçoit des prothèses artisanales à moindre coût
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:11 0:00

Décès de la juge Ginsburg: les enjeux de la succession

Décès de la juge Ginsburg: les enjeux de la succession
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:48 0:00

En Californie, un gadget pour détecter le Covid-19 dans l’haleine

En Californie, un gadget pour détecter le Covid-19 dans l’haleine
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:33 0:00

la dépouille de la juge Ginsburg sera exposée à la Cour suprême et au Capitole

La juge de la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg à l'Université de Californie à Berkeley, le 21 octobre 2019. La magistrate est décédée le 18 septembre 2020 à l'âge de 87 ans. (Photo AP)

La dépouille de la juge Ruth Bader Ginsburg sera exposée mercredi et jeudi à la Cour suprême des Etats-Unis, et recevra un hommage national vendredi au Capitole, ont annoncé lundi les deux institutions.

La magistrate, une icône féministe et progressiste dont la succession fait l'objet d'une intense bataille politique, sera inhumée dans l'intimité la semaine prochaine au cimetière national d'Arlington. Les hommages débuteront mercredi, avec l'arrivée du cercueil à la Cour suprême à Washington, où elle a siégé pendant 27 ans.

Sa dépouille sera déposée sur le catafalque de l'ancien président Abraham Lincoln dans le hall de la haute Cour, juste en haut de marches monumentales de marbre blanc. Les Américains pourront venir lui faire leurs adieux mercredi ou jeudi, mais devront rester à l'extérieur, en raison de la pandémie de Covid-19.

Vendredi, la juge sera transportée au Capitole, le siège du Congrès américain qui fait face à la Cour suprême, où une cérémonie aura lieu, a précisé la cheffe de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi. "La juge Ginsburg incarnait la justice, l'intelligence et la bonté, et son décès est une perte inestimable pour la démocratie", a commenté l'élue démocrate.

La magistrate est décédée vendredi à 87 ans des suites d'un cancer du pancréas, et des milliers de personnes se sont déjà rendues spontanément à la Cour suprême pour rendre hommage à ses combats pour le droit des femmes et des minorités.

Le président Donald Trump, en lice pour sa réélection en novembre, a annoncé qu'il désignerait vendredi ou samedi une autre femme pour la remplacer.

L'arrivé d'une magistrate conservatrice ancrerait solidement la Cour à droite, ce qui pourrait avoir d'énormes conséquences pour la société américaine. Mais, Constitution oblige, il faut que le Sénat donne son feu vert, ce qui a ouvert un nouveau front dans une campagne déjà rude pour la présidentielle.

Mort de Ruth Bader Ginsburg, Donald Trump promet de nommer un successeur cette semaine

Mort de Ruth Bader Ginsburg, Donald Trump promet de nommer un successeur cette semaine
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:50 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG