Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Opération militaire au Tibesti au Tchad


Des soldats tchadiens patrouillent dans la région du Tibesti, près de Bardai, au Tchad, le le 28 mars 1999.

Une opération militaire tchadienne est en cours dans des zones du Tibesti frontalières de la Libye pour faire partir des "milliers d'orpailleurs" et éviter les liens entre orpailleurs et rebelles tchadiens, a déclaré samedi le ministre tchadien de la Sécurité.

L'armée tchadienne a lancé jeudi une intervention aérienne et terrestre pour "nettoyer" les localités aurifères de Kouri Bougoudi et de Miski et "éviter les fusions entre orpailleurs et mercenaires", a indiqué le ministre Ahmat Mahamat Bachir joint par l'AFP.

L'opération fait suite à une attaque samedi 11 août à Kouri Bougoudi revendiquée par les hommes du Conseil de commandement militaire pour le salut de la République (CCMSR), un groupe rebelle tchadien basé dans le sud libyen.

Selon une source militaire, au moins trois membres des forces de sécurité tchadiennes, dont un colonel, ont été tués durant l'attaque.

Après un ultimatum de 24 heures lancé mardi auprès des populations pour quitter la zone, "l'aviation est entrée en action jeudi", selon le ministre de la Sécurité, qui ajoute que des bombardements ont également eu lieu vendredi.

>> Lire aussi : L'armée va expulser "tous les orpailleurs" de Kouri Bougri au Tchad

Les opérations vont continuer jusqu'à ce que les "milliers d'orpailleurs" qui exploitent l'or de façon "illégale" quittent la zone, a indiqué M. Bachir.

Les opérations n'ont occasionné aucune perte humaine ou de bétail, selon le ministre.

Des sources locales et sécuritaires que l'AFP a pu contacter confirment qu'aucune perte humaine n'est à déplorer mais disent que des gens ont été blessés et du bétail tué.

Dans la petite localité de Houo, c'est un puits ou s'abreuvaient des animaux qui a été visé, indique une source sécuritaire qui ajoute que des personnes ont été blessées, parmi lesquelles des viellards ou des enfants.

A Koussi, selon des sources locales, des enfants ont été blessés et 13 dromadaires sont morts.

"Les forces de défense sont instruites de détruire tous les gros engins, les citernes à eau, de brûler les magasins et tout autre matériel des orpailleurs", avait expliqué vendredi M. Bachir à l'AFP.

>> Lire aussi : Ouverture d'une information judiciaire après une attaque rebelle au Tchad

Le Tchad possède une base militaire à Faya-Largeau, capitale de la région du Bourkou-Ennedi-Tibesti (BET), depuis laquelle l'armée peut se déployer, explique une source militaire à l'AFP.

La région du Tibesti attire depuis 2012-2013 des orpailleurs venus de tout le Tchad et de pays voisins.

Le nord du Tchad, zone désertique et peu peuplée, est également propice à de nombreux trafics entre le Tchad, le Soudan, le Niger, la Libye. Plusieurs groupes rebelles tchadiens sont présents dans ces pays frontaliers.

Avec AFP

Voir les commentaires (2)

Ce forum a été clos.
XS
SM
MD
LG