Liens d'accessibilité

Onze morts dans l'accident d'un minibus trop chargé au Kenya


Des passagers attendent pour monter dans un bus à la frontière somali-kényane près de Mandera le 8 décembre 2014. (Photo d'illustration)

Onze personnes ont été tuées jeudi dans un accident de la route au Kenya, lorsque le chauffeur d'un minibus trop bondé a perdu le contrôle de son véhicule, a-t-on appris auprès de la police routière.

Le minibus, ou "matatu" comme ils sont appelés au Kenya, circulait entre Sirare (sud-ouest), à la frontière avec la Tanzanie, et Kisumu, sur les rives du lac Victoria, quand l'accident a eu lieu.

"Les policiers ont récupéré huit corps sur les lieux. Malheureusement, trois autres personnes sont décédées pendant leur transfert vers l'hôpital", a indiqué un haut responsable de la police routière, Andrew Naibei.

Le minibus était trop rempli, a précisé Mohammed Maalim, le chef de la police de la province de Nyanza, dont Kisumu est la capitale. "Nous nous attendons à ce qu'il y ait une enquête poussée sur le fait qu'un matatu aussi chargé ait pu voyager comme ça depuis Sirare", a-t-il déclaré.

Selon la police routière kényane, quelque 3.000 personnes meurent chaque année sur les routes du pays. L'Organisation mondiale de la Santé évoque elle 12.000 morts par an.

En décembre, l'accident d'un camion-citerne qui avait percuté d'autres véhicules avant d'exploser, avait fait au moins 40 morts.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG