Liens d'accessibilité

Au moins 37 morts en trois jours dans des accidents de la route au Sénégal


Une scène de vie quotidienne sur une rue de Medina Gounass à Dakar, Sénégal, 24 septembre 2013.

Au moins 37 personnes ont été tuées en trois jours au Sénégal dans des accidents de la route dont certains ont impliqué des pèlerins lors du Maouloud, fête musulmane célébrant la naissance du prophète Mahomet, indiquent des sapeurs-pompiers.

Les sapeurs-pompiers ont comptabilisé "37 corps sans vie en trois jours", a affirmé à l'AFP le lieutenant-colonel Moussa Niang, porte-parole de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers (BNSP).

Ces personnes sont mortes dans différents accidents survenus entre dimanche et mardi dans le nord, le centre et l'est du pays, a précisé le lieutenant-colonel Niang.

L'accident le plus meurtrier, non lié au Maouloud, a eu lieu mardi matin lors d'une "collision entre un bus et un camion de transport de marchandises vers Koupentoum (est) qui a fait 84 blessés et 13 corps sans vie".

Parmi les autres accidents meurtriers, au moins trois sont liés au Maouloud. Ils ont fait une dizaine de morts, des pèlerins qui se rendaient ou revenaient de Tivaouane, un fief de la confrérie des Tidianes du Sénégal.

Des milliers de pèlerins se rendent chaque année à Tivaouane pour célébrer le Gamou, appellation locale du Maouloud, un jour férié au Sénégal, qui a coïncidé cette année avec la journée du dimanche.

Le Sénégal, réputé pour sa tolérance religieuse, est peuplé à plus de 90% de musulmans appartenant pour la plupart à diverses confréries, très influentes dans la vie politique et sociale.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG