Liens d'accessibilité

L'ONU demande un statut légal durable pour les "Dreamers"

  • VOA Afrique

Julia Paley manifeste auprès du DMV Sanctuary Congregation Network, devant la Maison Blanche, à Washington, le 4 septembre 2017.

Le Haut-commissaire aux droits de l'homme de l'ONU a exprimé son inquiétude lundi après la décision de Washington de mettre fin au programme permettant à des centaines de milliers de jeunes sans-papiers de rester aux Etats-Unis, estimant qu'il leur fallait un "statut légal durable".

Le président américain Donald Trump a récemment abrogé un programme lancé par son prédécesseur Barack Obama, qui protégeait 800.000 jeunes sans-papiers, appelés "Dreamers", en leur accordant un statut légal temporaire.

"Je suis inquiet après la décision du gouvernement de mettre fin" au programme Daca, visant à faire sortir de l'ombre les enfants arrivés illégalement aux États-Unis avec leurs parents, a indiqué Zeid Ra'ad Al Hussein, à l'ouverture de la 36ème session du Conseil des droits de l'homme de l'ONU lundi à Genève.

Le Haut-commissaire a souligné "l'impact positif du programme sur les vies de centaines de milliers de jeunes migrants, et sur l'économie et la société américaine".

Il a également exprimé l'espoir que "le Congrès va à présent légiférer pour fournir aux bénéficiaires du programme Daca un statut légal durable".

Enfin, M. Zeid s'est ému lundi de la hausse récente des "mises en détention et des expulsions d'immigrants bien intégrés et irréprochables" aux États-Unis.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG