Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Obama commue les peines de 95 condamnés pour trafic de drogue

Barack Obama, président des Etats-Unis

Le président des Etats-Unis a commué vendredi les peines de prison de 95 Américains condamnés principalement pour trafic de drogue, comme il l'avait déjà fait par le passé sur un nombre cependant plus limité

Barack Obama a amnistié deux condamnés et commué les peines d'une centaine d'autres qui avaient été jugés pour des faits allant de la possession de cocaïne à la détention d'armes à feu, a précisé la Maison Blanche.

Le président américain réclame de longue date une réforme du système pénal, dénonçant les incarcérations de masse de trafiquants de drogues qui deviennent souvent "des criminels plus endurcis" après de longs séjours en prison.

M. Obama avait notamment symbolisé son engagement pour cette réforme en se rendant en juillet dans une prison fédérale, une première pour un président en exercice.

Une réforme du système judiciaire a des chances d'aboutir d'ici la fin du mandat Obama avec un nombre suffisant d'élus républicains et démocrates qui voteraient en sa faveur. "Il y a une convergence d'intérêts" sur le sujet, a relevé un haut responsable de l'administration Obama.

Quelque 2,2 millions de personnes sont détenues dans les prisons américaines et le président Obama a insisté à plusieurs reprises sur le fait que les Américains représentent "5% de la population mondiale, mais 25% de la population carcérale mondiale".

Cette population carcérale a bondi de 800% depuis 1980, tandis que la population des Etats-Unis augmentait de 30% sur la même période.

Parmi les détenus des prisons fédérales américaines, plus de la moitié ont été condamnés pour trafic de drogue, avait révélé en octobre une étude du Bureau des statistiques de la justice réalisée durant l'année 2012 sur un échantillon de 94.678 détenus.

Avec AFP

Toutes les actualités

L'Union Européenne appelle à durcir les mesures de contrôle anti-Covid

L'Union Européenne appelle à durcir les mesures de contrôle anti-Covid
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:57 0:00

Roland-Garros: un possible 8e de finale entre Azarenka et S. Williams

La Biélorusse Victoria Azarenka (D) et l'Américaine Serena Williams (G) après leur match de demi-finales en simple féminin du tournoi de tennis américain 2020 à l'USTA Billie Jean King National Tennis Center, le sept 2020; New York/Danielle Parhizkaran-USA TODAY Sports

L'Américaine Serena Williams, en quête d'un 24e titre du Grand Chelem à Roland-Garros, et la Biélorusse Victoria Azarenka, de retour au premier plan, pourraient se retrouver en huitièmes de finale à Paris, où le tirage au sort a été effectué jeudi.

Placées dans le même quart de tableau, les deux trentenaires (38 ans pour Williams, 31 pour Azarenka) auront trois tours à franchir pour s'offrir une revanche de la dernière demi-finale de l'US Open, remportée par Azarenka (1-6, 6-3, 6-3). Sa première victoire en Grand Chelem, après 10 échecs, face à l'ancienne reine incontestée du circuit, moins dominatrice depuis 2018.

Dans la moitié de tableau la plus relevée, la rescapée pourrait être opposée à l'Ukrainienne Elina Svitolina, tête de série N.3, en quarts de finale. Si la logique est respectée, l'élue de ce quart de tableau affrontera pour une place en finale la Roumaine Simona Halep, tête de série N.1 en l'absence de l'Australienne Ashleigh Barty, lauréate de l'édition 2019 qui a préféré ne pas faire le déplacement dans le contexte sanitaire actuel.

Sans Naomi Osaka, N.3 mondiale et vainqueur début septembre à l'US Open, l'autre moitié de tableau semble très ouverte. Surtout si Karolina Pliskova, tête de série N.2, ne se remet pas correctement de sa blessure à la cuisse gauche qui l'a obligée à déclarer forfait en finale à Rome.

Deux policiers ont été blessés à Louisville dans le Kentucky

Deux policiers ont été blessés à Louisville dans le Kentucky
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:02 0:00

Sanctions américaines contre des proches de Vladimir Poutine

Sanctions américaines contre des proches de Vladimir Poutine
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:06 0:00

Deux policiers blessés par balle à Louisville dans l'État du Kentucky

La police et les manifestants convergent lors d'une manifestation, le mercredi 23 septembre 2020, à Louisville, Kentucky. (AP Photo/John Minchillo)

Deux policiers ont été blessés par balle et un suspect a été interpellé dans la ville américaine de Louisville, où se déroulait mercredi soir une manifestation antiraciste liée à la mort de l'Afro-Américaine Breonna Taylor en mars, a indiqué la police.

"Deux agents de police ont été blessés par balle. Ils sont en train d'être soignés à l'hôpital University", a précisé le chef par intérim de la police de Louisville, Robert Schroeder, lors d'une conférence de presse, ajoutant que leur état était stable et que leur vie n'était a priori pas menacée.

Les noms des agents ou du suspect n'ont pas été communiqués.

Voir plus

XS
SM
MD
LG