Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Amériques

Nouvelles manifestations anti-racisme au Brésil

Funérailles de João Alberto Silveira Freitas à Porto Alegre au Brésil, 21 novembre 2020.

Plusieurs manifestations anti-racistes ont eu lieu dimanche au Brésil devant des magasins du groupe Carrefour, pour protester contre la mort d'un homme noir roué de coups jeudi par des vigiles blancs dans un supermarché à Porto Alegre.

À Rio de Janeiro, une centaine de manifestants étaient réunis dans un centre commercial où se trouve un de ces supermarchés du groupe français, ont constaté des journalistes de l'AFP.

D'autres manifestations ont rassemblé plusieurs dizaines de personnes réclamant le boycott de Carrefour, notamment à Salvador de Bahia (nord-est), ou à Santos (sud-est). D'autres rassemblements de ce type avaient eu lieu vendredi et samedi.

Sur les pancartes des manifestants à Rio, on pouvait lire "Carrefour assassin" ou "Les vies noires comptent", slogan du mouvement Black Lives Matter, qui a organisé les manifestations de masse après la mort de George Floyd, Américain noir mort sous le genou d'un policier blanc.

Au Brésil, Joao Alberto Silveira Freitas, 40 ans, a été tabassé à mort jeudi soir par deux agents de sécurité blancs travaillant pour un sous-traitant d'un supermarché Carrefour à Porto Alegre (sud).

Les images insoutenables d'une vidéo montrant la victime frappée à coups de poing par un vigile sur le parking pendant que l'autre le tenait ont choqué le Brésil, qui célébrait vendredi le jour de la Conscience Noire.

Vendredi soir, dans une série de tweets en portugais, le PDG de Carrefour, Alexandre Bompard, a exprimé ses condoléances après cet "acte horrible" et estimé que les images étaient "insupportables".

Il a également demandé "une revue complète des actions de formation des salariés et des sous-traitants, en matière de sécurité, de respect de la diversité et des valeurs de respect et de refus de l'intolérance".

"Nous n'acceptons plus ces excuses, ils ont promis des mesures, mais on n'a encore rien vu", a dénoncé Djefferson Amadeus, de l'Institut de Défense du peuple noir, qui manifestait dimanche à Rio.

"Nous n'allons pas nous taire tant qu'on continue à tuer notre peuple, cela montre que le racisme est encore bien présent au Brésil, non seulement au supermarché, mais aussi dans les favelas (quartiers pauvres de Rio)", a renchéri Thais dos Santos, manifestante de 23 ans.

Samedi, le président d'extrême droite Jair Bolsonaro a critiqué les mouvements anti-racistes, les accusant lors d'un discours au sommet virtuel du G20 de tenter d'importer au Brésil des "tensions qui ne font pas partie de son histoire".

Toutes les actualités

Pfizer et Moderna promettent une augmentation majeure de l'offre de vaccins

Pfizer et Moderna promettent une augmentation majeure de l'offre de vaccins
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:51 0:00

Antony Blinken effectue son premier "voyage" virtuel à l'étranger

Antony Blinken effectue son premier "voyage" virtuel à l'étranger
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:00 0:00

Linda Thomas-Greenfield devient ambassadrice des USA à l'ONU

Linda Thomas-Greenfield devient ambassadrice des USA à l'ONU
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:49 0:00

Cacao: s'associer pour bénéficier de meilleurs prix

Cacao: s'associer pour bénéficier de meilleurs prix
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:33 0:00

Thierry Henry quitte Montréal pour "raisons familiales"

Thierry Henry Montreal parle à ses joueurs lors d'un match entre l'Impact Montreal et le Deportivo Saprissa, USA, le 19 février 2020. (Photo by John DURAN / AFP)

Le Français Thierry Henry a quitté pour "raisons familiales" ses fonctions d'entraîneur du CF Montréal, équipe du Championnat nord-américain de football (MLS) qu'il dirigeait depuis 2019, a annoncé jeudi le club canadien.

L'ancien international français (43 ans), un temps cité pour reprendre le club anglais de Bournemouth (D2) qui a finalement opté pour un autre technicien, a expliqué n'avoir pas pu voir ses enfants, restés au Royaume-Uni, en raison de la pandémie de Covid-19.

Il a évoqué une année "extrêmement difficile personnellement" pour justifier sa décision, selon des propos rapportés dans un communiqué du CF Montréal.

"C'est avec le coeur lourd que j'ai décidé de prendre cette décision", a expliqué Henry dans ce communiqué. "La séparation est trop douloureuse pour moi et mes enfants. Je dois donc prendre la décision de retourner à Londres et quitter le CF Montréal", a ajouté le champion du monde 1998, qui avait pris les rênes de Montréal à la fin de l'année 2019.

Le directeur sportif du club canadien, Olivier Renard, a lui indiqué que "le départ de Thierry est malheureux et prématuré car c'était très prometteur". Henry est toujours le meilleur buteur de l'histoire des Bleus (51 buts).

Sous sa direction, l'Impact Montréal, rebaptisé par la suite CF Montréal, a connu une saison 2020 moyenne: l'équipe a été sortie en quarts de finale de la Ligue des champions de la Concacaf, la confédération d'Amérique centrale et du nord, et éliminée en barrages des play-offs de MLS fin 2020.

L'ex-attaquant français d'Arsenal et de Barcelone, consultant pendant plusieurs années pour la télévision anglaise, avait lancé en 2018 sa carrière d'entraîneur N.1, à Monaco, après avoir passé deux ans comme entraîneur-adjoint de la sélection nationale belge.

Voir plus

XS
SM
MD
LG