Liens d'accessibilité

Un soldat tué dans une attaque de Boko Haram au Nigeria


Véhicule de Boko Haram abandonné après une attaque à Dikwa, État de Borno, Nigéria, le 24 février 2016.

L'attaque s'est déroulée jeudi, dans le village de Gajibo, près de Dikwa, à quelques 90 kilomètres à l'est de Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno, épicentre du conflit.

Un soldat nigérian a été tué et trois autres blessés lorsque des jihadistes du groupe Boko Haram ont attaqué une position de l'armée dans un village du nord-est du pays, a-t-on appris vendredi de sources sécuritaires.

"Nous avons perdu un soldat lors d'un affrontement avec Boko Haram à Gajibo, quand les terroristes ont attaqué une position militaire", a déclaré un officier à l'AFP.

"Trois autres soldats ont été blessés", a-t-il ajouté en requérant l'anonymat car il n'est pas officiellement autorisé à s'exprimer sur la question.

Les jihadistes de Boko Haram se sont "temporairement emparés" de la position après la fuite des soldats attaqués, a précisé un membre d'une milice civile d'autodéfense.

"Les soldats ont lancé une contre-offensive et repoussé les terroristes, qui se sont emparé de l'armement abandonné par les militaires", a-t-il ajouté.

Depuis son apparition il y a huit ans, Boko Haram, qui lance des attaques et commet des attentats-suicides au Nigeria mais aussi dans les pays voisins comme le Cameroun, le Niger et le Tchad, a provoqué la mort d'au moins 20.000 personnes.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG