Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Basketball

NBA: Philadelphie revient à hauteur des Nets

Joel Embiid des Philadelphia 76ers dunk contre les Boston Celtics, USA, le 6 avril 2021.

Les Philadelphia 76ers, avec le retour aux affaires de Joel Embiid auteur de 35 points, se sont imposés sur le parquet des Boston Celtics mardi soir en NBA, et reviennent à hauteur des Brooklyn Nets, qui n'ont pas joué, en tête de la Conférence Est.

La star camerounaise a encore frappé contre les Celtics. Auteur de 42 points lors de la première confrontation entre les deux équipes, de 38 dans la seconde, Embiid, pour son deuxième match depuis son retour de blessure, a encore enquillé dans cette troisième et dernière confrontation de saison régulière entre 76ers et Celtics: 9 sur 19 aux tirs, 16 lancers francs sur 20, pour un total de 35 points.

Malgré tout, le pivot des 76ers, qui avait manqué dix matches en mars à cause d'une blessure au genou, n'était pas totalement satisfait de sa prestation. "C'est seulement mon deuxième match depuis mon retour. Je suis toujours en train de travailler pour retrouver le niveau d'avant ma blessure", a-t-il déclaré.

"Trop de déchets", a ajouté celui dont le pourcentage de réussit aux tirs n'a pas atteint les 50%. "Je dois faire beaucoup mieux", a souligné celui qui a néanmoins porté les siens vers la victoire face à des Celtics qui se sont réveillés trop tard.

Dans cette Conférence, les Milwaukee Bucks, troisièmes mais privés de leur star grecque Giannis Antetokounmpo, blessée au genou, ont perdu dans la salle des Golden State Warriors, vainqueurs sur le fil 122-121 avec un brillant Stephen Curry: 41 points.

- Les Lakers s'accrochent -

Les Bucks semblaient pourtant tenir la victoire quand ils ont compté 10 points d'avance à 4 minutes de la fin, mais se sont alors liquéfiés devant des Warriors dont c'est seulement la quatrième victoire au cours de leurs 16 derniers matches.

"Nous avions juste besoin d'une victoire pour reprendre confiance", a déclaré Curry, dont l'équipe avait explosé contre Toronto 130-77 vendredi dernier.

Dixième à l'Ouest, Golden State peut encore accrocher une place pour les plays-offs.

Dans la Conférence Ouest, les Los Angeles Lakers, malgré leurs blessés LeBron James (cheville droite) et Anthony Davis (mollet et tendon d'Achille droits, s'accrochent: ils ont battu les Toronto Raptors 110 à 101 grâce à leur esprit collectif, avec sept joueurs à 10 points et plus.

Leur avance, de 26 points à la mi-temps (68-42), a ensuite fondu face à des Raptors piqués au vif, mais les joueurs de Frank Vogel ont tout de même réussi à s'imposer et demeurent cinquièmes de la Conférence Ouest.

Dans cette Conférence Ouest, leurs grands rivaux de LA, les Clippers, 3es, ont donné un récital offensif face au sixième Phoenix qu'ils ont battu 133 à 116. Paul George a été impeccable dans les rangs des Clippers, en marquant 36 points avec 61% de réussite aux tirs (11 sur 18 dont 6/9 à trois points) et un sans-faute aux lancers francs (8/8).

Tout comme Denver (4e), qui a dominé Detroit sur un score presque identique: 134-119.

Toutes les actualités

NBA: Kobe Bryant sera introduit au Hall of Fame par Michael Jordan

Michael Jordan, à gauche, et Kobe Bryant lors d'un match des All-Star game, Atlanta, le 9 février 2003.

Le légende de la NBA Michael Jordan prononcera le discours d'intronisation, à titre posthume, de Kobe Bryant au Hall of Fame (Temple de la renommée), lors de la cérémonie de la cuvée 2020 reportée à cause du coronavirus et qui aura lieu le 15 mai à Uncasville (Connecticut).

"Plus de 50 membres du Panthéon de la gloire sont attendus pour cet évènement Il a été demandé aux membres de la classe 2020 de choisir des personnes déjà intronisées pour les accompagner et les présenter à leurs pairs", indique le communiqué des responsables du Temple de la renommée.

Jordan, en larmes, avait déjà pris la parole pour honorer la mémoire de Bryant, lors de l'hommage émouvant qui lui fut rendu en février 2020, quelques semaines après sa mort dans un accident d'hélicoptère, survenu le 26 janvier à Calabasas, près de Los Angeles, et également fatal à sa fille Gianna, 13 ans, et les sept autres membres de l'équipage.

Deux autres joueurs faisant également partie de la grande histoire de la NBA seront intronisés: Tim Duncan, lui aussi cinq fois titré avec San Antonio, et Kevin Garnett, vainqueur d'une bague avec Boston. Ils seront présentés respectivement par David Robinson et Isiah Thomas.

La star de la ligue féminine nord-américaine de basket-ball (WNBA) Tamika Catchings et l'ancien entraîneur des Houston Rockets, Rudy Tomjanovich, deux fois champion de NBA (1994, 1995), seront également honorés. Ce dernier sera introduit par l'immense Hakeem Olajuwon, sa star d'alors à Houston.

NBA: les Celtics gâchent le retour des fans des Lakers au Staples Center

Les fans des Lakers suivent le match entre leur équipe et les Boston Celtics, USA, le 15 avril 2021.

Boston et Jaylen Brown ont eu le dernier mot chez les Lakers, tout comme Phoenix chez lui face à Sacramento, jeudi lors d'une soirée de NBA marquée par le retour gagnant de Giannis Antetokounmpo et une nouvelle performance solide de Stephen Curry.

Deux paniers glaciaux de Jaylen Brown dans la dernière minute ont climatisé les quelque 2.000 fans des Lakers de retour au Staples Center, 13 mois après le couvercle posé par le coronavirus, et qui ont bien cru voir leur équipe favorite réussir une remontée in extremis face à Boston, finalement avortée (121-113).

Mené de 27 points en fin de 3e quart-temps, L.A. s'est rebiffé, revenant à cinq unités dans le money-time. Jusqu'à ce l'arrière des Celtics ne finisse un travail qu'il fait quasiment tout seul, en témoignent ses 40 points réussis avec une adresse très impressionnante de 17/20 aux tirs (9 rbds).

En face, Marc Gasol, en l'absence d'Andre Drummond, a voulu montrer qu'il méritait de rester dans le cinq de départ (18 pts, 4 rbds), mais il s'est disloqué un doigt en plongeant au sol à la lutte pour le ballon. Il a néanmoins fini le match et "passera une radio, en espérant que rien ne soit cassé", a dit son entraîneur Frank Vogel.

L'infirmerie des Lakers accueille déjà les stars LeBron James et Anthony Davis, mais ce dernier a été autorisé à reprendre l'entraînement sans restriction médicale, a annoncé Vogel jeudi.

Les Lakers, demeurent 5e à l'Ouest, Boston aussi à l'Est avec cette cinquième victoire d'affilée.

. Phoenix encore fortissimo

Les Suns sont assez irrésistibles. Leur 11e succès en 12 matches, obtenu pas aussi facilement que prévu aux dépens du mal classé Sacramento (122-114), en a fourni une nouvelle preuve.

Deandre Ayton, particulièrement en forme ces derniers temps, a été leur homme fort en inscrivant 10 de ses 26 points (11 rbds) dans le dernier quart-temps, alors que les deux équipes étaient encore au coude-à-coude à neuf minutes du terme.

Devin Booker a apporté 23 points et Chris Paul a été à la manoeuvre (13 pts, 11 passes, 3 interceptions) pour Phoenix qui ne compte désormais plus qu'une victoire en moins, mais aussi une défaite en plus par rapport à Utah, leader à l'Ouest.

. Giannis revient piano

Absent des six précédentes rencontres des Bucks, en raison d'un genou douloureux, Giannis Antetokounmpo a fait un retour satisfaisant (15 pts, 5 rbds, 3 interceptions) pour contribuer à la troisième victoire consécutive (120-109) de son équipe, chez des Hawks qui restaient pourtant sur sept succès en huit matches.

Le duel entre Milwaukee, 3e à l'Est, et Atlanta, 4e, a vite tourné à l'avantage de la formation du Wisconsin, portée offensivement par Jrue Holiday (23 pts, 7 passes) et qui a conservé ses 13 points d'avance jusque dans le money-time. Moment auquel l'adversaire s'est rapproché à huit longueurs (113-105) dans le sillage du shooteur Bogdan Bogdanovic (28 pts, 7 passes).

Les Bucks ont alors remis un coup de collier, qui a consisté en trois rebonds offensifs capturés dont une claquette-dunk de Brook Lopez (19 pts, 12 rbds), qui, combinée à un ultime panier à longue distance de Pat Connaughton (14 pts, 8 rbds), a définitivement plié le match.

En face, Clint Capela a encore abattu un gros travail dans la raquette (16 pts, 16 rbds), mais Trae Young a été maladroit (15 pts à 3/17, 9 passes).

. Curry toujours allegro

Cette fois il n'y a pas eu de pluie de paniers à trois points (4/13) après les 21 réussis lors des deux derniers matches, mais ses 33 points ont été précieux dans la 4e victoire d'affilée des Warriors à Cleveland (119-101), qui leur permet de remonter à la 9e place à l'Ouest.

Cela fait neuf matches de rang que Stephen Curry plante au moins 30 pions. Jamais encore il n'avait réussi pareille série, qui le rapproche tout près de Bradley Beal au classement des meilleurs marqueurs (31 pts / 30,7 de moyenne) et démontre qu'il est de nouveau au sommet de son art à 33 ans.

A ses côtés, Andrew Wiggins a ajouté 23 points et Draymond Green a été complet (10 rbds, 8 passes, 5 pts). En face, Collin Sexton a surnagé (30 pts).

Sport avec Yacouba: Claude Le Roy jette l'éponge, Stephen Curry éblouissant

Sport avec Yacouba: Claude Le Roy jette l'éponge, Stephen Curry éblouissant
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:32 0:00

NBA: le match Minnesota-Brooklyn reporté après la mort de Daunte Wright

Un match entre les Lakers et les Nuggets.

Le match de saison régulière entre les Minnesota Timberwolves et les Brooklyn Nets prévu lundi soir à Minneapolis a été reporté, au lendemain de la mort d'un jeune homme noir lors de son interpellation dimanche près de la ville, a annoncé la NBA.

"A la lumière des événements tragiques qui ont eu lieu hier dans la région de Minneapolis, la rencontre de ce lundi soir entre les Minnesota Timberwolves et les Brooklyn Nets a été reportée. Cette décision a été prise par la NBA en concertation avec les Wolves et les autorités locales", a déclaré l'instance dans un communiqué.

"L'événement tragique d'hier, fatal pour la vie de Daunte Wright, laisse une fois de plus notre communauté en deuil (...) nous pensons que le report du match de ce soir contre les Brooklyn Nets est la meilleure décision", ont pour leur part indiqué les Wolves.

Quelques minutes avant eux, la franchise voisine des Minnesota Twins a, la première, annoncé le report de son match de championnat nord-américain de baseball (MLB) contre les Boston Red Sox.

Wolves, Twins et NBA ont chacun conclu leur communiqué en présentant leurs "condoléances à la famille de Daunte Wright", ce jeune homme de 20 ans, tué par la police, alors qu'il circulait en voiture avec sa petite amie à Brooklyn Center, en banlieue de la métropole.

Les agents, qui l'ont contrôlé pour une infraction au code de la route, se sont aperçus qu'il faisait l'objet d'un mandat d'arrêt et ont voulu l'arrêter, selon un premier communiqué de leurs services. Il est alors remonté dans sa voiture et une policière a sorti son arme, ouvert le feu, le touchant mortellement. La passagère du véhicule a également été blessée, sans que sa vie soit en danger.

Boycott de match en 2020

Lundi, la police a jugé sa mort "accidentelle". L'agente a "sorti son arme à feu à la place de son Taser", un pistolet à impulsion électrique censé être non létal, a déclaré le chef de la police locale, Tim Gannon.

Dimanche soir, quelque 200 manifestants ont protesté devant le poste de police de Brooklyn Center, et les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes pour disperser la foule.

Face à la situation brûlante, le maire de Minneapolis a décrété un couvre-feu pour lundi soir. Le président américain Joe Biden, déplorant la mort "tragique" de Wright, a lui appelé les manifestants à rester "pacifiques".

Ce nouveau décès intervient au moment où se déroule à Minneapolis le procès de Derek Chauvin, le policier blanc accusé du meurtre de George Floyd fin mai dernier.

La mort de ce quadragénaire afro-américain, asphyxié pendant de longues minutes sous le genou du policier, avait été à l'origine d'une vague historique de manifestations antiracistes aux Etats-Unis et dans le monde.

Le monde du sport s'était aussi mobilisé, plusieurs stars descendant dans la rue. Et encore après un autre drame, survenu en août à Kenosha (Wisconsin) où Jacob Blake, un Noir de 29 ans avait reçu plusieurs balles policières dans le dos lors de son interpellation. Les Milwaukee Bucks avaient boycotté un match de play-offs NBA, mouvement suivi dans les 48 heures par d'autres clubs et sportifs.

NBA: Boston s'impose à Denver, Atlanta à Charlotte

Un joueur des Boston Celtics pendant un match contre les Philadelphia 76ers le 6 avril 2021 à Boston, Massachusetts, États-Unis.

Boston a remporté une troisième victoire d'affilée à Denver (105-87), profitant d'un énorme et rare passage à vide des Nuggets dans le dernier quart-temps, dimanche, pendant qu'Atlanta s'est imposé à Charlotte (105-101).


Menés de 14 points au milieu du troisième quart-temps, et finalement 79-74 à son terme, les Celtics ont encaissé encore cinq points d'entrée de 4e, avant d'infliger un terrible 31-3 à leurs adversaires, sèchement privés d'un neuvième succès de rang qui s'était pourtant bien dessiné.

Deux jours après avoir battu son record personnel (53 pts contre Minnesota), Jayson Tatum a lancé la révolte des C's avec huit points consécutifs marqués sur ses 28 au total (10 rbds). Jaylen Brown en a ajouté 20, en l'absence du Français Evan Fournier (protocole Covid).

En face, Nikola Jokic y est allé d'un nouveau triple-double (17 points, 11 passes, 10 rebonds) et Michael Porter Jr a été le meilleur marqueur (22 pts, 11 rbds) malgré une adresse en berne à trois points (1/12).

Denver, qui attend de pouvoir récupérer Jamal Murray (genou) n'en demeure pas moins 4e à l'Ouest. Boston reste 7e à l'Est où Atlanta a conforté sa 4e position en venant à bout de Charlotte (5e).

Les Hawks, sans deux de leurs meilleurs marqueurs, Trae Young (mollet) et Danilo Gallinari (pied), ont pu compter sur Bogdan Bogdanovic, auteur de 32 points dont huit paniers derrière l'arc.

L'intérieur Clint Capela (20 pts, 15 rbds) a aussi largement contribué à la remontée de leur équipe, menée de dix points au début de dernier quart-temps.

Voir plus

XS
SM
MD
LG