Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Moscou met en garde Washington contre toute ingérence en Iran


Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov à Managua, 2 juin 2010.

La Russie a mis en garde Washington contre toute intervention dans les "affaires intérieures" de l'Iran, après que le président américain Donald Trump eut promis de soutenir le mouvement de contestation.

"Nous avertissons les Etats-Unis de ne pas tenter d'intervenir dans les affaires intérieures de la République islamique d'Iran", a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, dans une interview à l'agence de presse TASS.

>> Lire aussi : Le Congrès américain n'a pas rétabli les sanctions sur le nucléaire iranien

"Ce qui se passe est une affaire intérieure qui attire l'attention de la communauté internationale (...) je suis convaincu que notre voisin (l'Iran), dont le gouvernement est notre ami, saura surmonter les difficultés actuelles", a-t-il ajouté.

Ces déclarations interviennent au lendemain de la promesse de Donald Trump de soutenir "le moment venu" les Iraniens qui "essayent de reprendre le contrôle de leur gouvernement corrompu".

L'Iran, où des dizaines de milliers de manifestants pro-régime se sont rassemblés mercredi dans plusieurs villes, a été le théâtre ces derniers jours de nombreuses manifestations contre les difficultés économiques et le pouvoir.

>> Lire aussi : L'Iran signe un contrat de 720 millions euros avec la Corée du Sud pour l'achat de wagons

Au total, 21 personnes ont été tuées dans des violences liées à ce mouvement de contestation. Des centaines d'autres ont été arrêtées.

Depuis le début des troubles, Donald Trump multiplie les attaques contre le régime iranien, estimant lundi que "le temps du changement" était venu en Iran.

La Russie, dont le président Vladimir Poutine était en visite à Téhéran en novembre, a opéré ces dernières années un net rapprochement avec l'Iran, à la faveur d'intérêts géopolitiques communs.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG