Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

"Mon avenir importe peu", clame Zidane

  • VOA Afrique

L’entraîneur Zinédine Zidane du Real Madrid et le président du club Florentino Pérez lors d’une conférence de presse, Madrid, Espagne, 4 juin 2016.

"Mon avenir importe peu", a répondu l'entraîneur du Real Madrid Zinédine Zidane mardi aux médias qui lui demandaient s'il jouait sa tête face au Paris SG, mercredi en huitième aller de Ligue des champions puis le 6 mars lors du retour à Paris.

"Je ne pense pas à mon futur, simplement au match qui arrive demain", a expliqué "Zizou" en conférence de presse. "Je me concentre uniquement sur cette chose-là, le reste je ne peux pas contrôler."

"Ce que je peux contrôler, c'est ce qui va se passer sur le terrain avec mes joueurs. C'est ce qui m'intéresse: se préparer pour faire un bon match de football, le reste on verra plus tard ce qui se passera", a encore exposé le double tenant du titre de la Ligue des champions en concluant: "Mon avenir importe peu".

>> Lire aussi : Dernière revue des troupes pour Zidane en Liga avant le choc face au PSG

L'entraîneur français a ensuite été interrogé sur les critiques dont il fait l'objet et sur le fait qu'une victoire mercredi puis le 6 mars pourrait être une façon d'y répondre. "On ne change pas ce que peuvent commenter les gens, je travaille, je suis dans ce que j'aime, à fond dans ma passion, j'essaie de transmettre des choses et le reste je ne peux pas le contrôler", a exposé le Français.

"Par rapport à demain, je n'ai rien à montrer, ce que je veux faire, ce qu'on veut faire c'est penser au match, à bien jouer, pas à tout ce qui peut se dire autour", poursuit-il. "Ca va être un beau match, avec une équipe en face qui risque d'être très forte, qui nous mettra certainement en difficulté, à nous de faire un grand match."

Interrogé ensuite sur son sentiment à l'approche d'une telle affiche de gala, il a assuré qu'il allait "prendre du plaisir". "On est très content de pouvoir disputer deux matches comme ça, on profite tous de vivre ces moments-là. Aujourd'hui, il n'y a pas de pression particulière, on a préparé la semaine comme d'habitude avec trois ou quatre jours pour préparer ce match."

>> Lire aussi : Zidane sait qu'il joue son poste face au PSG

"Demain (mercredi) avant le match, il y aura certainement un peu plus de pression, comme doivent l'avoir les joueurs, l'entraîneur, pour le match", a encore dit 'Zizou' qui a enfin observé, "étant Marseillais", qu'"il y a une rivalité depuis toujours avec le PSG". "Mais là, c'est Madrid-PSG, je ne vais pas penser à ça".

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG