Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Europe

Migrations: l'UE aura un corps permanent de 10.000 gardes-frontières d'ici 2027

Frontex police in Albania

L'Union européenne a officiellement adopté le renforcement de Frontex, l'agence chargée du contrôle de ses frontières extérieures, qui disposera d'un contingent permanent de 10.000 gardes-frontières et gardes-côtes d'ici 2027 pour assister les pays confrontés à une forte pression migratoire.

Ce renforcement des effectifs, qui s'accompagne d'un mandat élargi, avait été approuvé par le Parlement européen en avril. Vendredi, ce sont les Etats membres qui ont donné leur feu vert.

Frontex avait annoncé fin octobre le lancement d'une campagne de recrutement pour ce premier service en uniforme de l'UE.

"Les nouvelles règles permettront à Frontex de jouer un rôle plus important dans le soutien aux États membres pour le contrôle aux frontières, les retours (des migrants irréguliers) et la coopération avec les pays tiers", a estimé Maria Ohisalo, ministre finlandaise de l'Intérieur dont le pays assure la présidence de l'UE, citée dans un communiqué.

La décision pourrait entrer en vigueur avant la fin de l'année.

Cette agence, créée en 2004 et dont le siège se trouve à Varsovie, avait déjà vu ses ressources renforcées en 2016 après l'afflux migratoire de 2015.

Elle compte actuellement 700 employés permanents au siège et déploie aux frontières extérieures entre 1.200 et 1.500 agents mis à disposition par les Etats membres et les pays associés à l'espace Schengen. Elle dispose en outre d'une réserve de 1.500 agents fournis par les pays et mobilisables en cas d'urgence.

Frontex est déployé en Italie, en Grèce, en Espagne et dans les Balkans occidentaux. En mai, l'agence a lancé en Albanie sa première opération hors du territoire d'un de ses Etats membres.

Le contingent permanent, qui sera mis en place progressivement à partir de 2021, sera composé de membres du personnel opérationnel de Frontex (3.000 à l'horizon 2027), ainsi que de personnes détachées par les Etats membres pour une longue ou une courte durée. La réserve de réaction rapide sera maintenue jusqu'à fin 2024.

Les plus gros contingents seront fournis par l'Allemagne (plus d'un millier d'agents à l'horizon 2027), la France (près de 800), l'Italie (près de 600), parmi les trente pays participants.

"Les États membres resteront responsables au premier chef de la gestion de leurs frontières, Frontex et son personnel fournissant une assistance technique et opérationnelle sous réserve de l'accord" de ces pays, précise le communiqué du Conseil de l'UE.

Toutes les actualités

Un satellite français pour un internet à haut débit sur le continent

Un satellite français pour un internet à haut débit sur le continent
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:01 0:00

Grande Bretagne: Premier débat télévisé équilibré entre Johnson et Corbyn

Le leader conservateur Boris Johnson et le chef de file des travaillistes Jeremy Corbyn, avant leur débat télévisé à Londres, le 19 novembre 2019.

Boris Johnson et Jeremy Corbyn n'ont pas réussi à se départager mardi lors de leur premier face-à-face télévisé en vue des élections législatives du 12 décembre en Grande-Bretagne, d'après un sondage réalisé à l'issue du débat.

Selon cette enquête réalisée par l'institut YouGov, 51% des téléspectateurs ont jugé que le Premier ministre conservateur s'était montré le plus convaincant, mais 49% ont pensé la même chose de son adversaire travailliste. Ces chiffres excluent ceux qui ne se prononcent pas.

"Au final, c'est probablement mieux pour le chef du Labour. Parce qu'un match nul quand vous êtes largement derrière dans les sondages, c'est une meilleure nouvelle que quand vous êtes devant", a commenté Chris Curtis, un chercheur de l'institut.

Il a toutefois estimé que les premières réactions indiquaient que le débat ne bouleverserait pas la donne à l'approche des élections. Les conservateurs sont donnés favoris du scrutin, avec jusqu'à 18 points d'avance sur le Labour selon les enquêtes, mais le résultat reste difficile à prédire en raison des diverses alliances conclues par les deux partis sur le Brexit et du vote de plus en plus imprévisible des électeurs.

Le débat entre les deux hommes, qui avait lieu à Manchester, retransmis par la chaîne ITV, a été dominé par la question du retrait britannique de l'UE. Pour marquer sa différence, Boris Johnson a insisté sur le fait qu'il sortirait comme convenu le Royaume-Uni de l'Union européenne le 31 janvier prochain et assuré qu'il obtiendrait un traité de libre échange avec les Européens d'ici la fin 2020.

Contrairement au Premier ministre conservateur, Jeremy Corbyn s'est engagé, si son parti remporte les élections législatives du 12 décembre, à renégocier un traité de divorce avec Bruxelles et de le soumettre ensuite à référendum, avec la possibilité de voter pour un maintien dans l'UE.

A l'invitation de la présentatrice d'ITV Julie Etchingham, les deux hommes se sont serré la main en promettant d'améliorer la qualité du débat politique en Grande-Bretagne, qui s'est fortement dégradée depuis le référendum sur la sortie de l'UE en 2016.

Avec Reuters

25 migrants découverts dans un conteneur réfrigéré sur un ferry vers la Grande-Bretagne

Des migrants arrêtés par la police française près de Calais, le 21 septembre 2017.

L'équipage d'un ferry néerlandais a découvert mardi 25 migrants dans un conteneur réfrigéré à bord du navire qui faisait route vers la Grande-Bretagne, et qui a dû faire demi-tour, ont annoncé la police et les services de secours des Pays-Bas.

Les passagers clandestins, dont l'origine n'a pas été précisée, ont reçu des soins médicaux au port de Vlaardingen, près de Rotterdam (sud), et deux d'entre eux ont été hospitalisés, selon ces sources.

"Une fois à bord, il s'est avéré que plusieurs personnes ont été découvertes dans un conteneur réfrigéré. Le navire est retourné au port", ont indiqué les services d'urgence de la région de Rotterdam sur leur compte Twitter.

"Les 25 personnes ont été sorties du navire et reçu les soins médicaux dont elles avaient besoin. Auparavant, un message en provenance du navire a indiqué que personne n'était mort".

Des chiens policiers exploraient le navire, qui devait rejoindre le port britannique de Felixstowe, afin de vérifier s'il y avait d'autres migrants à bord.

Le navire appartient à la compagnie DFDS Seaways. Cette dernière a indiqué que les migrants étaient montés à bord sur un semi-remorque, selon le journal De Telegraaf.

Cette découverte intervient après celle de 39 Vietnamiens dans un camion frigorifique la semaine dernière en Grande-Bretagne.

Initiative allemande pour mobiliser le G20 en faveur de l'Afrique

Initiative allemande pour mobiliser le G20 en faveur de l'Afrique
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:05:48 0:00

Les chefs d'État et de gouvernement arrivent à la chancellerie allemande pour la conférence "Compact with Africa"

Les chefs d'État et de gouvernement arrivent à la chancellerie allemande pour la conférence "Compact with Africa"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:18 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG