Liens d'accessibilité

L'Italie poursuit pour la première fois un passeur bénévole arrêté à Vintimille


Des migrants arrivant au port de Messina, le 29 janvier 2017.

Un bénévole français arrêté au péage italien de Vintimille avec une famille du Darfour est poursuivi en Italie pour aide à l'immigration clandestine, une première dans cette région frontalière de la France.

Felix Croft, 28 ans, encourt jusqu'à 15 ans de prison pour avoir transporté dans sa voiture cinq membres d'une même famille, le père, la mère enceinte, deux enfants et un oncle, et tenté de les faire passer en France le 22 juillet 2016.

"La nouveauté dans cette affaire vient de ce qu'une personne agissant dans un but purement humanitaire tombe sous le coup d'un texte de loi prévu pour les passeurs qui se font payer", a souligné auprès de l'AFP Me Laura Martinelli. "A ma connaissance, c'est la première fois dans notre région et sur la frontière de Vintimille", dit-elle.

L'affaire, déjà renvoyée deux fois, devrait entrer dans le vif le 16 février avec les réquisitions attendues du ministère public italien devant le tribunal d'Imperia (proche de la frontière avec la France).

"Cela reflète la situation gravissime à Vintimille et à nos frontières où sont bloquées énormément de personnes qui veulent continuer leur route vers la France, l'Angleterre ou ailleurs. (...) Il y a de plus en plus de personnes solidaires qui ne comprennent pas ce système d'immigration européen qui ne tient pas compte de la réalité", a ajouté Me Martinelli.

Près de 180.000 migrants sont arrivés sur les côtes italiennes en 2016, une année record. Une partie monte à Vintimille pour tenter de passer en France.

Débordées, les autorités régionales ont fait appel à la Croix Rouge mi-2016 pour ouvrir un camp à la sortie de Vintimille et assurer de la nourriture, des soins et un hébergement en couchettes ou des lits de camp à des centaines de migrants, ne restant pour la plupart que quelques jours avant de tenter de passer la frontière.

C'est en venant aider à Vintimille avec d'autres bénévoles que Félix Croft a pris dans sa voiture une famille alors hébergée dans une église.

"Je les ai pris parce qu'à l'époque, il y avait un nombre de places limitées pour les familles et du coup, je les ai emmenés pour les mettre à l'abri chez moi à Vence (Alpes-Maritimes, sud), avant de voir ce qu'ils voulaient faire", explique-t-il.

Les deux tiers des migrants en transit à Vintimille sont originaires du Soudan et pour 10% d'entre eux d'Ethiopie et d'Erythrée.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG