Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Miami retire le maillot de Chris Bosh


Le maillot de Chris Bosh exposé lors de la cérémonie de retrait de son numéro de l'équipe de Miami, USA le 26 mai 2019.

Miami a célébré mardi la carrière de Chris Bosh, ancien coéquipier de LeBron James et de Dwyane Wade lors des sacres de 2012 et 2013, en retirant son maillot, l'honneur suprême pour un joueur NBA.

"Ce n'est pas juste une superstar, c'est surtout un incroyable être humain. Chris Bosh est à jamais un joueur du Heat", a déclaré Pat Riley, le président de la franchise floridienne, en ouverture d'une cérémonie organisée à la mi-temps du match perdu par le Heat face à Orlando (104-99).

Le maillot N.1 porté par Bosh durant son passage à Miami de 2010 à 2017 a ensuite été accroché au plafond de l'American Airlines Arena.

Il se trouve désormais aux côtés de ceux d'Alonzo Mourning, de Tim Hardaway et de Shaquille O'Neal, et le N.1 ne sera plus attribué à un autre joueur du Heat.

"Quand j'étais par terre et au plus bas, quand je vivais des choses difficiles, vous m'avez appris à rebondir", a déclaré Bosh, très ému, à l'attention des supporters du Heat.

Bosh, 35 ans, a dû mettre un terme à sa carrière en raison de graves problèmes de santé, après une embolie pulmonaire en février 2015.

En treize saisons en NBA, sept avec Toronto (2003-10), six avec Miami (2010-17), il a marqué 19,2 points et capté 8,5 rebonds par match.

Aux côtés de Wade, qui mettra un terme à sa carrière en fin de saison, et de LeBron James, il a formé l'un des meilleurs "Big Three" de l'histoire, qui a permis à Miami de disputer quatre finales de suite (2011, 2012, 2013, et 2014) et de remporter deux titres (2012, 2013).

Il a disputé son dernier match le 9 février 2016 et Miami avait résilié son contrat en juillet 2017.

"Je suis désormais à 100% en paix avec l'idée de partir à la retraite", a assuré Bosh, qui, en août dernier, espérait encore retrouver une équipe.

"Je suis prêt à écrire une nouvelle page dans mon existence, même si je ne sais pas encore de quoi l'avenir sera fait", a-t-il poursuivi.

"Durant ma carrière, je n'ai jamais réfléchi à l'après-basket, j'étais tellement concentré sur le match suivant, sur l'entraînement à venir, sur ce que je pouvais améliorer, mais ce qui m'est arrivé montre une fois de plus que tout peut très vite changer dans la vie", a-t-il rappelé.

XS
SM
MD
LG