Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Merkel prédit un G7 de "controverses" face à Trump


La chancelière allemande Angela Merkel lors d'une conférence de presse conjointe avec le président américain Donald Trump à la Maison Blanche, à Washington, le 27 avril 2018.

Angela Merkel a prévenu mercredi qu'elle s'attendait à des "controverses" lors du G7 qui se tient au Canada vendredi et samedi dans un contexte marqué par de nombreux différends entre Washington et ses partenaires.

"Nous avons un sérieux problème avec les accords multilatéraux et c'est pourquoi nous allons être confrontés à des controverses", notamment sur "le commerce international, la protection du climat et les politiques de développement et étrangère", a affirmé la chancelière allemande, listant les "nombreuses différences" opposant Européens et Américain lors d'une séance de questions d'actualité de députés.

Ces désaccords sont particulièrement flagrants sur l'accord sur le nucléaire iranien, que le président américain Donald Trump a récemment quitté unilatéralement, ou encore sur sa décision d'imposer de lourdes taxes sur les importations d'aluminium et d'acier à tous les membres du G7, des alliés pourtant.

>> Lire aussi : Les Etats-Unis et leurs alliés engagés dans une escalade sans précédent sur le commerce

Mme Merkel profitera de ce sommet pour tenir des entretiens bilatéraux notamment avec le nouveau chef du gouvernement italien Giuseppe Conte, avec qui la relation s'annonce compliquée, et le président français Emmanuel Macron.

Ce dernier avait déjà déclaré lundi que le sommet donnera lieu à des négociations "compliquées par la position américaine".

>> Lire aussi : Washington impose des tarifs sur l'acier et l'aluminium de l'UE, du Canada et du Mexique

La chancelière allemande a estimé possible qu'il n'y ait pas de communiqué final à l'issue de la réunion, comme ce fut le cas lors du précédent G7 à Taormine. Les Etats-Unis avaient refusé de signer la déclaration finale, pour cause de retrait de l'accord de Paris sur le climat.

"Je vais y aller avec bonne volonté mais je ne pense pas qu'avoir des résultats dilués comme ce que nous avons obtenus l'an dernier soit quelque chose à reproduire. Il ne peut y avoir de compromis simplement pour avoir un compromis", a-t-elle prévenu.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG