Liens d'accessibilité

Méditerranée : 900 migrants secourus au large de la Libye


Des migrants à bord d'un canot demandent de l'aide d'un navire de SOS Meditrranee Aquarius, au large de la côte de l'île italienne de Lampedusa, le 17 avril 2016.

Environ 900 migrants ont été secourus dans la nuit et mercredi matin au large de la Libye, une opération délicate en décembre, qui confirme une année record dans cette zone, a-t-on appris auprès des garde-côtes italiens.

La plupart des migrants se trouvaient à bord de deux embarcations en bois voyageant de concert et repérées dans la nuit, tandis qu'une quarantaine d'autres ont été secourus à bord d'une barque aperçue à l'aube.

Un navire militaire britannique de l'opération européenne anti-passeurs Sophia ainsi que l'Aquarius, navire affrété par les ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, ont été mobilisés par les garde-côtes italiens, qui coordonnent les secours dans cette zone.

Dans un communiqué, SOS Méditerranée a précisé que l'un des deux gros bateaux prenait l'eau mais que tous les migrants étaient sains et sauf.

Près de 400 des personnes secourues se trouvaient à bord de l'Aquarius, dont "beaucoup d'Erythréens, de Bangladais, de Pakistanais, de Somaliens mais aussi de Syriens".

Selon le dernier bilan du ministère de l'Intérieur à Rome, établi avant les secours de mercredi, plus de 180.300 migrants, pour la plupart originaires d'Afrique de l'Ouest et de la Corne de l'Afrique, sont arrivés sur les côtes italiennes cette année.

Cela représente une augmentation de 17% par rapport aux arrivées de 2015 et de 6% sur le record de 170.100 enregistré en 2014.

Selon l'ONU, plus de 5.000 personnes ont en revanche trouvé la mort en tentant de traverser la Méditerranée pour gagner l'Europe, pour la plupart au large de la Libye. Il s'agit du bilan le plus lourd jamais enregistré.

Mercredi, le Croissant-Rouge libyen a en outre annoncé que les corps de 11 migrants noyés avaient été retrouvés sur des plages près de Tripoli (ouest).

Avec AFP

XS
SM
MD
LG