Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Maroc

Les autorités marocaines annoncent la reprise des vols aériens

Un Boeing de la compagnie aérienne Royal Air Maroc à l'aéroport Benslimane du Maroc, le 2 février 2020. (Photo FADEL SENNA / AFP)

Le Maroc reprendra ses vols intérieurs à partir du 25 juin, a annoncé dimanche l'agence de presse gouvernementale, citant le ministère du Tourisme, de l'artisanat, du transport Aérien et de l’économie sociale.

Plus tôt dans la journée, le gouvernement a déclaré qu'il assouplirait encore les mesures pour le secteur des services et le transport intérieur.

Selon le quotidien Le Matin, "plusieurs lignes redémarreront, telles que Casablanca-Dakhla, Casablanca-Laayoune, Casablanca-Oujda, Casablanca-Agadir, Fès-Marrakech, Agadir-Tanger, Marrakech-Dakhla".

Toutes les actualités

Coronavirus: les autorités marocaines prolongent l'état d'urgence sanitaire d'un mois

Un travailleur médical emballe un échantillon d'un chauffeur de taxi lors d'un test pour COVID-19 à Rabat, Maroc, le 27 mai 2020.

Le gouvernement marocain a décidé jeudi de prolonger d'un mois l'état d'urgence sanitaire, en vigueur depuis mi-mars pour freiner la propagation de la pandémie de nouveau coronavirus.

A l'issue d'un conseil de gouvernement, l'exécutif a annoncé dans un communiqué "la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 10 août sur l'ensemble du territoire".

L'état d'urgence offre un cadre juridique au gouvernement pour prendre "des mesures exceptionnelles" face à la pandémie, notamment via des décrets.

Début juin, Rabat avait commencé à assouplir les mesures de restrictions prises mi-mars et fin juin et il a accéléré le déconfinement avec la réouverture des cafés, restaurants, commerces ainsi que la reprise du tourisme intérieur.

Les frontières demeurent cependant fermées "jusqu'à nouvel ordre", sauf pour les Marocains bloqués aux quatre coins du monde et les résidents étrangers au Maroc, autorisés à revenir dans le royaume à partir du 14 juillet.

Une demi-douzaine de villes restent soumises à des restrictions en raison de l'apparition épisodique de foyers épidémiologiques, principalement en milieu professionnel. Le port du masque est partout obligatoire, sous peine de sanctions.

Le royaume chérifien, qui compte 35 millions d'habitants, totalise 15.194 cas confirmés de coronavirus, selon l'Agence Maroc Presse, qui cite le ministère de la santé. Au total 243 décès ont été répertoriés dans le pays, ainsi que 11.705 rétablissements.

Minute Eco: Modernisation du réseau tchadien de télécommunications

Minute Eco: Modernisation du réseau tchadien de télécommunications
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:28 0:00

Une dizaine d'arrestations pour "avortement illégal" au Maroc

Quartier d’une banlieue ouvrière de Marrakech au Maroc, 28 avril 2008. (AP Photo/Alfred de Montesquiou)

Onze personnes ont été interpellées mardi pour "avortement illégal" dans la ville de Marrakech, a annoncé la police marocaine. L'IVG est passible de prison au Maroc, où le sujet fait débat. 

Dans un communiqué, la sûreté nationale (DGSN) indique avoir ouvert une enquête après avoir "reçu des plaintes sur une clinique pratiquant l'avortement illégal".

Le propriétaire de la clinique, quatre infirmières et six patients, dont une adolescente de 17 ans, ont ensuite été interpellés pour "implication présumée dans la pratique courante d'avortement illégal, détournement de mineur, adultère et complicité", selon la même source. Huit des personnes mises en cause ont été placées en garde à vue et la fille sous contrôle policier.

Le Maroc s'était engagé en 2015 dans un profond débat sur "l'urgence" d'un assouplissement de sa législation face au fléau des centaines d'avortements clandestins pratiqués chaque jour, dans des conditions sanitaires parfois désastreuses.

Une commission officielle avait dans la foulée recommandé que l'avortement dans "quelques cas de force majeure" devienne autorisé, notamment en cas de viol ou de graves malformations. Aucune loi n'est depuis venue entériner ces recommandations ardemment soutenues par les défenseurs des droits des femmes.

L'interruption volontaire de grossesse reste passible de six mois à cinq ans de prison au Maroc. Le code pénal sanctionne aussi bien la femme qui avorte (de six mois à deux ans de prison) que les personnes qui pratiquent l'acte (de un à cinq ans de prison).

Les grossesses non désirées renforcent le phénomène des "mères célibataires" et l'abandon d'enfants, jusqu'à 150 par jour, affirment des ONG. Les enfants nés hors mariage sont considérés comme "illégitimes" par la loi marocaine.

Les Marocains envoient 8 millions de masques à 15 pays africains

Un Boeing 787-8 "Dreamliner" de la Royal Air Maroc (RAM) atterrit à l'aéroport Benslimane du Maroc, le 2 février 2020. (Photo: Fadel Senna/AFP)

Le Maroc a annoncé dimanche l'envoi d'une aide médicale comprenant près de huit millions de masques sanitaires à une quinzaine de pays africains pour les aider à lutter contre l'épidémie de nouveau coronavirus.

Selon l'Agence marocaine de presse (MAP), l'aide est composée de près de 8 millions de masques, 900.000 visières, 600.000 charlottes, 60.000 blouses, 30.000 litres de gel hydroalcoolique, 75.000 boîtes de chloroquine et 15.000 boites d’Azithromycine.

Le royaume a commencé à envoyer cette aide dimanche, a précisé le ministère marocain des affaires étrangères dans un communiqué. Il précise que tous ces produits et équipements sont fabriqués au Maroc et respectent les normes de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

D'après la MAP, les 15 pays devant bénéficier de cette aide médicale sont: le Burkina Faso, le Cameroun, les Comores, le Congo, Eswatini, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Malawi, la Mauritanie, le Niger, la République Démocratique du Congo, le Sénégal, la Tanzanie, le Tchad et la Zambie.

La Mauritanie a reçu son lot dès dimanche, selon la MAP.

Le roi Mohammed VI avait annoncé en avril le lancement d'une "action de solidarité" en faveur des pays africains pour permettre "un partage d'expériences" dans la gestion de la pandémie.

Le royaume a multiplié les initiatives diplomatiques et les investissements ces dernières années en Afrique.

Ce pays de 35 millions d'habitants a été relativement épargné par le nouveau coronavirus, avec 8.793 cas de contamination et 212 décès officiellement recensés.

Voir plus

XS
SM
MD
LG