Liens d'accessibilité

Marine Le Pen redevient présidente du Front national

  • VOA Afrique

Marine Le Pen donne un discours après sa ddéfaite à Chalet du Lac au Bois de Vincennes à Paris, le 7 mai 2017.

La candidate défaite de l'extrême droite au second tour de la présidentielle en France, a "retrouvé" lundi "la présidence du Front national", à laquelle elle avait provisoirement renoncé entre les deux tours de l'élection.

La cheffe de file de l'extrême droite française avait annoncé au lendemain de sa qualification pour le second tour de la présidentielle qu'elle se mettait "en congé" de la présidence du parti, afin de rassembler "l'ensemble des Français" autour de son projet.

Le centriste Emmanuel Macron a largement remporté le 7 mai le second tour de la présidentielle obtenant 66,10% des voix, contre 33,90% pour son adversaire.

Mais Marine Le Pen a rassemblé un nombre historique de suffrages au second tour (10,6 millions), preuve que sa stratégie de "dédiabolisation" du Front national a payé, ancrant ce parti dans le paysage politique français.

"Fier de la confiance que Marine Le Pen m'a accordée. Elle retrouve aujourd'hui la présidence du FN! Cap sur les législatives" des 11 et 18 juin, a écrit lundi dans un tweet Steeve Briois, l'un des vice-présidents du parti, qui l'avait temporairement remplacée à la tête du Front national.

Marine Le Pen, qui maintient le suspense sur sa candidature aux législatives à Hénin-Beaumont, son fief dans le nord de la France, dont Steeve Briois est le maire, espère faire du FN le premier parti d'opposition à l'issue du scrutin.

Mais elle doit aussi reconstituer l'unité du mouvement alors que sa légitimité est affaiblie par sa sévère défaite.

Son bras droit Florian Philippot a notamment prévenu qu'il quitterait le parti si la question de la sortie de l'euro était abandonnée, alors que certains jugent que le "dogmatisme" autour de cette question a été une des causes de la défaite de Marine Le Pen.

La nièce de Marine Le Pen, Marion Maréchal-Le Pen, 27 ans, jeune étoile montante du parti dont elle est l'une des deux députés, a annoncé la semaine dernière qu'elle se retirait pour un temps de la vie politique, pour des raisons "personnelles et politiques". Elle avait des relations compliquées avec Florian Philippot, dont elle était la principale opposante interne.

Le positionnement libéral-conservateur de la jeune femme, proche des milieux catholiques traditionalistes et anti-avortement, l'avait rendue très populaire, notamment dans le Sud.

Le père de Marine Le Pen, Jean-Marie Le Pen, co-fondateur du FN, avait fustigé la "désertion" de sa petite-fille, une "des vedettes les plus aimées et admirées du mouvement".

Marine Le Pen a annoncé dès le soir du second tour qu'elle allait engager une "transformation profonde" du FN, qui pourrait changer de nom lors d'un congrès prévu avant la fin de l'année.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG