Liens d'accessibilité

Trump à Macron : les discussions sur le climat ne sont pas fermées


Le président américain Donald Trump et son homologue français, Emmanuel Macron, lors d’une conférence de presse à Paris, France, 13 juillet 2017.

Le président américain Donald Trump, en visite en France, a déclaré lors d’une conférence de presse conjointe avec son hôte, le chef d’état français Emmanuel Macron, que les discussions sur le climat n’étaient pas fermées. Il a laissé entendre que quelque chose pourrait être décidé dans le cadre de leurs prochaines discussions.

"Nous avons une bonne relation d’amitié. Il y a quelque chose qui va se passer. J’apprécie sur le respect de la France mais nous allons discuter et verrons ce qui va arriver. Nous aurons un dîner ce soir," a affirmé M. Trump réagissant au discours de M. Macron tenu juste avant le sien.

Dans son intervention, le président français a indiqué qu’il respectait la décision de M. Trump de retirer les Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat. M. Macron a souligné "rester attaché à l'accord de Paris" qui constitue une "très grande avancée internationale".

"Je respecte la décision du président Trump. Il va ainsi mener la réflexion et le travail qui conviennent et qui correspondent à ses engagements de campagne. Pour ma part, je reste attaché à l'accord de Paris et à la volonté qui est la mienne de poursuivre le cadre de cet accord", a souligné M. Macron.

"Je suis en désaccord sur la lecture que nous avons de l'accord de Paris (...) Est-ce que cela doit gêner, empêcher les discussions que nous avons sur tous les autres sujets? Résolument non, en aucun cas", a insisté le chef de l’état français.

"Nous verrons ce qu'il se passe", a également insisté, pour sa part, le président américain.

M. Trump avait annoncé six semaines plus tôt que les Etats-Unis comptaient sortir du Traité signé en 2015.

Lors de la conférence de presse conjointe avec M. Macron, M. Trump a aussi évoqué les liens "indestructibles" que les Etats-Unis entretiennent avec la France.

"Mon souhait, c'est de continuer à discuter avec les États-Unis d'Amérique et le président Trump sur ce sujet qui est extrêmement important", est revenu M. Macron.

"Maintenant, il faut laisser les États-Unis d'Amérique travailler sur ce qui est leur feuille de route et continuer à en parler. Donc il n'y a pas aujourd'hui de changement soudain et inattendu (...) mais il y a, je crois, une volonté partagée de continuer à discuter de ces sujets, de travailler pour trouver le meilleur accord possible", a ajouté le président français.

-M. Trump défend de son fils-

A une question sur les emails publiés par son fils Donald Jr mis en cause pour ses rapports avec une avocate russe présentée comme détentrice d'informations compromettantes sur Hillary Clinton, pendant la campagne présidentielle, le président américain a parlé d'un "jeune homme merveilleux".

"En ce qui concerne mon fils, c'est un jeune homme merveilleux. Il a eu une rencontre avec une avocate russe. Pas une avocate du gouvernement, mais une avocate russe. C'était une brève rencontre", a précisé M. Trump. "D'un point de vue pratique, je pense que la plupart des gens auraient accepté cette rencontre", a argumenté M. Trump.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG