Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Europe

Londres se choisit un nouveau "speaker" après le truculent Bercow

Une vue du parlement britannique en pleine session.

Les députés britanniques votent lundi pour désigner le nouveau président ("speaker") de la Chambre des Communes qui remplacera le truculent John Bercow dont les bruyants "Ordeeer!" ont retenti dix ans au Parlement.

Huit candidats, quatre hommes et quatre femmes, sont en lice pour lui succéder.

Le député travailliste Lindsay Hoyle fait figure de favori. Âgé de 62 ans et originaire du nord-ouest de l'Angleterre, il est premier adjoint de John Bercow depuis 2010.

Dans une interview au Sunday Times, dimanche, M. Hoyle a confié vouloir apaiser l'atmosphère souvent électrique de la Chambre des Communes, en particulier lors des débats sur le Brexit.

Prenant le contrepied du tapageur Bercow, il voit le "speaker" comme un simple arbitre et fait valoir que "les gens ne veulent pas se souvenir de l'arbitre, ils veulent se souvenir du match".

Il est le propriétaire d'un perroquet domestique, prénommé Boris en clin d'oeil au Premier ministre conservateur, à qui il a déjà appris à vociférer des "Ordeeer!" ("De l'ordre!").

Face à lui, la travailliste Harriet Harman, 69 ans, a également les faveurs des bookmakers. Cette ancienne secrétaire d'Etat à la Justice veut elle aussi calmer les esprits: "Il faut nous écouter les uns les autres plutôt que nous crier dessus", a-t-elle plaidé dans le Sunday Times.

Les prétendants au poste doivent soumettre leurs candidatures avant 10H30 GMT lundi. Celles-ci doivent être signées par au moins douze députés, dont trois au minimum doivent être issus de partis différents que le leur, le rôle du président de la Chambre nécessitant un soutien transpartisan.

- Cinq minutes pour convaincre -

Les députés se réuniront à 14H30 GMT et les candidats auront cinq minutes chacun pour convaincre leurs pairs, qui voteront ensuite à bulletin secret.

Si un candidat arrive en tête avec plus de 50% des voix, il l'emporte. Si ce n'est pas le cas, le candidat qui a obtenu le moins de suffrages et tous ceux qui ont récolté moins de 5% des voix sont éliminés et un second tour est organisé, qui peut être suivi d'autres, jusqu'à désignation du vainqueur.

Le gagnant est ensuite littéralement porté par deux de ses soutiens jusqu'à la chaise du président de la Chambre, conformément à l'une des traditions parfois surprenantes du Parlement britannique.

L'élection d'un "speaker" a lieu après chaque élection législative ou après la démission ou le départ en retraite du détenteur du poste.

Avec le départ de John Bercow, petit homme à la voix de stentor et aux répliques souvent acerbes, une page se tourne à la Chambre des Communes.

Ce conservateur de 56 ans, amateur de cravates criardes, avait fixé la date de son départ au 31 octobre, jour où le Royaume-Uni était censé quitter l'Union européenne - une sortie finalement repoussée, pour la troisième fois, au 31 janvier 2020.

Plus jeune titulaire, lors de sa première élection en juin 2009, de cette prestigieuse fonction, John Bercow s'est employé à la dépoussiérer, abandonnant certains éléments de la tenue traditionnelle comme la perruque. En juin 2017, il a permis aux députés de siéger sans cravate.

Il a cependant été accusé de partialité dans les débats et de tyrannie envers ses équipes, ce qu'il réfute.

Avec AFP

Toutes les actualités

Euthanasie: A 100 ans, Hélène veut mourir mais on l'en empêche

Euthanasie: A 100 ans, Hélène veut mourir mais on l'en empêche
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:45 0:00

Dissolution d'une unité de police après un viol dans un commissariat en Ukraine

Policiers ukrainiens avant une opération de sécurisation près de l'aéroport de Kharkiv après l'évacuation de plus de 70 personnes de Chine en raison de l'épidémie de COVID-19, le 20 février 2020, (Photo AP/Igor Chekachkov)

Une unité de police ukrainienne a été entièrement dissoute et deux policiers interpellés après le viol d'une jeune femme dans un commissariat du centre du pays.

Selon le Bureau d'enquête national ukrainien (DBR), un policier a "torturé" dans la nuit de samedi à dimanche une femme de 26 ans, convoquée comme témoin dans un poste de police de la ville de Kagarlyk, à environ 80 kilomètres au sud de Kiev.

Un agent de police a mis un masque à gaz sur le visage de la victime, l'a menottée et a tiré avec un pistolet au dessus de sa tête, avant de la violer plusieurs fois, a précisé le DBU dans son communiqué.

Lors de la même nuit, un homme se trouvant dans le commissariat a été tabassé et menacé de viol par des policiers. Il souffre de fractures des côtes et du nez, selon la même source.

Deux membres des forces de l'ordre soupçonnés d'être impliqués dans ces crimes ont été limogés et arrêtés. L'unité dans laquelle ils travaillaient a par ailleurs été dissoute, a annoncé la police nationale dans un communiqué.

Une enquête pour "viol", "torture" et "abus de pouvoir" a été ouverte, selon la DBR. Les suspects risquent jusqu'à dix ans de prison.

"Cette histoire est pire que l'enfer", a réagi sur Facebook le député Andriï Osadtchouk, appelant le ministre de l'Intérieur, Arseni Avakov, à réagir et à punir les coupables.

Cet incident intervient alors qu'un réforme de la police ukrainienne, entamée avec l'aide des Occidentaux, piétine depuis plus de cinq ans.

En 2013, une jeune ukrainienne était morte après avoir été sauvagement battue et violée par des policiers dans le village de Vradiïvka (sud), une crime qui avait soulevé une vague d'indignation à travers le pays.

Ouverture du marché éthiopien des télécommunications

Ouverture du marché éthiopien des télécommunications
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:37 0:00

Manifestation devant l'usine Nissan de Barcelone

Manifestation devant l'usine Nissan de Barcelone
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:59 0:00

A peine installé à Paris, un camp de migrants disparaît

A peine installé à Paris, un camp de migrants disparaît
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:59 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG