Liens d'accessibilité

Lockerbie : nouvel appel en justice de la famille du seul condamné


Le Libyen Abdel Baset al-Megrahi, seule personne jamais condamnée pour l'attentat de Lockerbie en 1988, est escorté sur une chaise roulante lors d’une visite auprès des parlementaires africains à Tripoli, Libye, 9 septembre 2009.

La famille de la seule personne jamais condamnée pour l'attentat de Lockerbie en 1988 a lancé mardi une nouvelle action en justice en Ecosse pour contester cette décision, cinq ans après la mort du Libyen.

L'avocat de la famille d'Abdelbaset Ali Mohamed al-Megrahi, décédé en 2012, a saisi la commission de révision des condamnations pénales à Glasgow qui doit désormais décider s'il y a suffisamment d'éléments pour porter l'affaire devant la Cour d'appel.

Un tribunal écossais avait condamné le Libyen à 27 ans de prison en 2001 pour l'attentat contre le Boeing 747 de la Pan Am qui avait explosé le 21 décembre 1988 au-dessus du village écossais de Lockerbie, faisant 270 morts.

Le régime déchu de Mouammar Kadhafi avait reconnu officiellement sa responsabilité dans cet acte terroriste et payé 2,7 milliards de dollars aux familles des victimes en guise de dédommagement.

Abdelbaset Ali Mohamed al-Megrahi avait été libéré en 2009 pour raisons médicales et est mort trois ans plus tard dans son pays où il avait été accueilli en héros.

Il a toujours clamé son innocence et son frère Abdelhakim l'a une nouvelle fois défendu dimanche en assurant qu'il avait été un "bouc émissaire" du régime Kadhafi.

"La réputation de la justice écossaise a souffert en Ecosse et à l'international en raison de nombreux doutes concernant la condamnation de M. Al-Megrahi", a indiqué l'avocat de la famille, Aamer Anwar.

"Il est dans l'intérêt de la justice que ces doutes soient pris en compte (...) Le seul endroit où il est possible de déterminer s'il y a eu une erreur judiciaire est la Cour d'appel", a-t-il ajouté.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG