Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

L'ancien sélectionneur de l'Algérie réclame le paiement de son salaire


Lucas Alacraz lors d’un match au stade de Valance, Espagne, 23 novembre 2014.

L'ancien sélectionneur de l'Algérie, l'Espagnol Lucas Alcaraz, limogé en octobre après six mois de mandat, a saisi la Fifa pour obtenir le paiement de son salaire jusqu'à l'expiration prévue de son contrat en juillet 2019.

La Fifa a été saisie de la même demande concernant ses adjoints espagnols Jésus Canadas et Miguel Campos, limogés en même temps que lui, a confié à l'AFP cette même source ayant requis l'anonymat.

Après une campagne désastreuse de qualifications au Mondial-2018 (3 défaites en 3 matches sous sa houlette), la Fédération algérienne de football (FAF) a mis fin le 18 octobre aux fonctions de Lucas Alcaraz, nommé en avril précédent.

Les négociations entre la FAF et Alcaraz sur le montant des indemnités de rupture de contrat, pour lui et ses deux adjoints, n'ont pas abouti.

Le contrat de Lucas Alcaraz courant jusqu'à la Coupe d'Afrique des Nations 2019 (CAN-2019), prévue à l'été 2019, celui-ci réclame à la FAF 21 mois de salaires, soit 1,26 millions d'euros, selon le quotidien francophone Liberté.

Il conteste la légitimité de son limogeage, indique le quotidien qui affirme que le seul objectif qui lui était imposé contractuellement était la qualification de l'Algérie à la CAN 2019, compétition pour laquelle elle est toujours en course.

Le sélectionneur espagnol, décrié par la presse algérienne, a été remplacé par l'ancien international algérien Rabah Madjer (87 sélections), icône nationale qui a participé à deux Coupes du monde (1982 et 1986) et a remporté en 1990 la seule CAN gagné par l'Algérie.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG