Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sénégal

Tel un carton jaune, la mort de Pape Diouf interpelle les Sénégalais sur le Covid-19

Pape Diouf répond aux questions des journalistes lors d'une conférence de presse à Marseille, le 20 novembre 2014. (Photo: REUTERS/Jean-Paul Pelissier)

Pape Diouf, dont le succès au sein de l'élite du football a inspiré des millions de personnes, a une dernière fois captivé l'attention de ses concitoyens.

Le Sénégal a enregistré son premier décès lié au coronavirus: Pape Diouf, ancien président de l'Olympique de Marseille. La disparition de cette figure très appréciée du grand public plonge les Sénégalais entre tristesse et prise de conscience sur la dangerosité du Covid-19.

De Pape Diouf, les Sénégalais retiennent un homme qui a su se frayer un chemin dans un univers où peu d'Africains ont jusqu'alors évolué.

Pour Mame Matar Seck, Pape Diouf est une "référence pour tout jeune sénégalais et africain" car il est parti de peu pour "atteindre les sommets".

Ce jeune de la banlieue de Dakar estime que l'ancien haut cadre du football a excellé "dans le monde sportif qui est un monde de prédateur" et a su s’imposer comme "un bon agent de joueurs, un manager, jusqu’à devenir un président de club".

Ce que les Sénégalais retiennent de Pape Diouf
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:06 0:00


Au-delà des jeunes qui le considèrent comme leur idole, Pape Diouf était beaucoup admiré par les autres franges de la population.

Pape Sogui Diarra, commandant de gendarmerie à la retraite, estime que c'est une perte qui a touché chaque Sénégalais. "Quand il y a mort d’homme vraiment on ressent ça au plus profond de nous d’autant plus que ça concerne une personne emblématique qui est Pape Diouf", explique le vieil homme.

Avant d'ajouter avec fatalisme "ainsi va la vie, de Dieu nous venons et à Dieu nous retournons".

Selon cet ancien commandant de gendarmerie, le fait même que Diouf soit la première victime du pays devrait interpeller sur le sérieux de la pandémie. Il faut non seulement accepter ce qui est arrivé, mais aussi "en tirer des considérations."

Des considérations et des conclusions qui doivent permettre aux Sénégalais de prendre conscience du danger que représente le Covid-19. Le décès de Pape Diouf sonne déjà comme une piqûre de rappel pour les plus sceptiques.

Un fan déplore "une immense perte" après la mort de Pape Diouf
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:17 0:00

Pour Assane Djiba, cela va motiver les gens à se "préserver" contre le coronavirus car c'est une "maladie vraiment mortelle". Il espère que ceux qui croient que c'est "des blagues ou des intox" vont revenir à la raison.

Beaucoup de Sénégalais sont peinés par la disparition de Pape Diouf, une figure emblématique du sport.

Certains pensent qu'une personnalité comme lui soit le premier décès lié au Covid-19 va pousser les Sénégalais à faire plus attention et mieux prendre au sérieux cette pandémie qui frappe durement le monde.

La prise de conscience de la réalité du coronavirus qui découle de la disparition de Pape Diouf est donc l'acte final d'un vécu fort édifiant.

Sa portée s'inscrit bien au-delà du Sénégal.

Dans une tribune empreinte d'émotion, l'ancienne superstar des Black Stars du Ghana, Abedi Pele, a attribué son propre succès à Pape Diouf. "Pape a ouvert une porte et mis la barre très haut. Nous devons tous émuler son exemple", a-t-il écrit sur le site de nos confrères de la British Broadcasting Corporation.

Toutes les actualités

Des centaines de Guinéens manifestent à Dakar

Des centaines de Guinéens manifestent à Dakar
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:24 0:00

"Sembene à travers l’Afrique": entretien avec le professeur Samba Gadjigo

"Sembene à travers l’Afrique": entretien avec le professeur Samba Gadjigo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:20 0:00

Exclue de la présidentielle, la diaspora guinéenne manifeste à Dakar

Des ressortissants guinéens protestent contre le scrutin, à Dakar, le 22 octobre 2020. (VOA/Seydina Aba Gueye)

Des centaines de ressortissants guinéens au Sénégal ont marché sur l’ambassade de Guinée à Dakar pour le deuxième jour d’affilée afin de protester contre la tournure de la présidentielle dans leur pays.

Dispersés à coup de grenades lacrymogènes par le groupement d’intervention de la police sénégalaise, les citoyens guinéens résidant dans la capitale sénégalaise n’ont pas dit leur dernier mot.

Privés de vote par leur gouvernement qui a décidé de ne pas organiser le scrutin sur le territoire sénégalais, ces Guinéens ne sont pas pour autant désintéressés de ce qui se passe dans leur pays.

"Cette marche n’a jamais été planifiée, c’est venu naturellement", assure Mouhamed Diallo, ex-président de l’Amicale des élèves, étudiants et stagiaires guinéens au Sénégal.​ "Les gens se sont appelés après la proclamation des premiers résultats en Guinée", précise-t-il, avant d'ajouter: "les gens expriment leur ras-le-bol suite à l’injustice que nos frères subissent aussi en Guinée".

Pour le journaliste guinéen Mamadou Yaya Baldé, la Guinée semble courir droit vers le mur.

"Nous n’avons pas un État de droit, nous avons un état policier, un état violent qui a toujours brillé dans la répression", dénonce-t-il.

"L’histoire politique de notre pays et surtout sa sociologie électorale est caractérisée par la fraude, la violence et les contestations. Je pense que tout est réuni pour qu’il y ait une explosion en Guinée", tranche-t-il.

Les manifestants appellent également la Cédéao, l’Union africaine et la communauté internationale à agir, précisant que si la Guinée sombre, les pays limitrophes subiront de plein fouet l'impact.

Minute Eco: Le taux de croissance du Congo sera de 4,6% en 2020 et celui du Tchad de 5,5% en 2020

Minute Eco: Le taux de croissance du Congo sera de 4,6% en 2020 et celui du Tchad de 5,5% en 2020
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:27 0:00

Plus de 12 millions d'enfants non scolarisés dans le Sahel en 2019-2020

Plus de 12 millions d'enfants non scolarisés dans le Sahel en 2019-2020
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:54 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG