Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Monde

Les Rolling Stones en concert à Cuba

Les Rolling Stones : Ronnie Wood, Mick Jagger, Charlie Watts, et Keith Richards au Barclays Center à New York, Decembre 2012.

Lorsque les Rolling Stones feront sonner leurs premières notes à La Havane vendredi, des murs de baffles cracheront leurs décibels vers des centaines de milliers de fans.

Dans les années 1980, Ricardo Gutierrez, lui, devait se cacher pour écouter du rock."Vous deviez aller dans une pièce et fermer la porte. Et régler le volume vraiment très bas", se remémore cet ancien militaire de 48 ans qui gagne désormais sa vie comme chauffeur de taxi à La Havane. "Personne ne devait vous entendre."

Le concert géant des Rolling Stones, qui survient trois jours après une visite historique de Barack Obama, n'est pas qu'une affaire de musique à Cuba. Pour certains, l'évènement est même plus important que la venue du président américain.

Dans les décennies 1960, 1970 et une bonne partie des années 1980, les autorités communistes ont véritablement banni de l'île cette musique considérée comme un "instrument subversif yankee".

Aujourd'hui, même si ces restrictions ont disparu, Cuba accuse un retard conséquent en termes de culture rock et beaucoup voient dans ce concert l'opportunité d'une mise à jour libératrice.

"Un concert des Rolling Stones à La Havane ? C'est un rêve!", confie Eddie Escobar, fondateur du Sous-marin Jaune, un des rares bars de la capitale cubaine où se produisent des groupes rock.

"La musique rock, j'espère, ouvrira tout le reste - la politique, l'économie, internet. On a 20 ans de retard sur absolument tout", s'exclame cet homme de 45 ans arborant boucle d'oreille et queue de cheval.

Pour ce concert exceptionnel, les Rolling Stones ne feront pas payer le public, leurs tarifs habituels ne correspondant pas vraiment aux standards cubains.

Car l'évènement est rarissime dans une île où seuls quelques groupes américains ont pu se produire ces dernières années.

Auparavant idéologiques, les barrières concernent désormais des questions financières et logistiques, ainsi que les restrictions de l'embargo américain, qui reste en place malgré le rapprochement engagé fin 2014 avec les Etats-Unis.

Les organisateurs ont indiqué au magazine spécialisé Billboard que 61 conteneurs avaient dû être acheminés par la production, qui a également dépêché à La Havane une équipe de 350 personnes. Une obligation dans une île qui manque de tout.

Fan de rock, M. Gutierrez, ne se rendra pas au concert. Pour lui la du fièvre rock and roll est passée.

"Ils nous offrent les vieux Rolling Stones aujourd'hui, mais lorsqu'ils étaient vraiment les Rolling Stones on nous les interdisait. On a raté le train".

Avec AFP

Toutes les actualités

Le tableau de Banksy parodiant les Nymphéas de Monet adjugé à 7,6 millions de livres

Une assistante de gallerie pose le tableau Nympheas de Claude Monet lors d'une photo-call pour la vente d'art à la maison de ventes Sotheby's à Londres le 18 juin 2014. REUTERS / Neil Hall

"Show me the Monet", le tableau de l'artiste urbain britannique Banksy parodiant les Nymphéas de Claude Monet, a été vendu mercredi à Londres 7,6 millions de livres (8,5 millions d'euros), a annoncé la maison d'enchères Sotheby's.

"Cinq collectionneurs déterminés" se sont disputés pendant près de neuf minutes d'enchères en ligne l'oeuvre, initialement estimée entre 3 et 5 millions de livres, avant que l'un deux ne la remporte pour 7,6 millions. C'est "le second plus haut prix jamais atteint" par une œuvre de Banksy dans des enchères.

Ce tableau datant de 2005 reprend l'une des célèbres œuvres du peintre impressionniste français montrant un pont japonais au dessus d'un bassin en fleurs, dans lequel trempent désormais aussi des plots de signalisation orange et un vieux caddy.

"Banksy met ici en lumière le mépris de la société pour l'environnement face aux excès gaspilleurs du consumérisme", a estimé dans un communiqué Alex Branczik, responsable européen de l'art contemporain chez Sotheby’s, qui voit en l'artiste originaire de Bristol un "visionnaire".

"Show me the Monet" fait partie d'une série de tableaux intitulée "Crude Oils" ("Peintures à l'huile vulgaires"), dans laquelle l'artiste s'est amusé à détourner de grands classiques de la peinture.

On y trouve ainsi une version des "Tournesols" de Van Gogh aux fleurs fanées, la Marilyn Monroe d'Andy Warhol détournée en Kate Moss ou encore le "Nighthawks" d'Edward Hopper où un homme en caleçon aux couleurs du drapeau britannique a caillassé la vitre du célèbre bar.

"Show me the Monet" n'a pas réussi à battre le record établi en 2019 par "Le Parlement des singes", qui s'était arraché à 9,9 millions de livres (11,1 millions d'euros) lors d'une précédente vente aux enchères à Sotheby's, pulvérisant l'estimation initiale de 1,5 à deux millions de livres (entre 1,7 et 2,25 millions d'euros).

Le pianiste américain Keith Jarrett, handicapé par des AVC, ne donnera plus de concerts

Pianiste à l'oeuvre.

Le pianiste américain de jazz Keith Jarrett ne pourra sans doute plus jamais se produire en concert, partiellement paralysé par deux AVC, explique-t-il dans un entretien publié mercredi par le New York Times.

"Mon côté gauche est toujours en partie paralysé", explique, pour la première fois, le musicien de 75 ans, après deux accidents vasculaires cérébraux intervenus en février et mai 2018.

"On me dit que le maximum que je pourrais récupérer de ma main gauche, c'est la capacité de tenir un verre", se désole-t-il.

Depuis, il ne s'est mis que de rares fois au piano, jouant de la main droite uniquement.

"Je ne sais pas à quoi est censé ressembler mon avenir", a-t-il confié au New York Times. "Je ne me considère pas comme un pianiste aujourd'hui."

Légende du jazz, Keith Jarrett a été à l'avant-garde du mouvement dès le début des années 60, et a collaboré avec des artistes de référence comme Miles Davis, Art Blakey ou Jack DeJohnette.

Son travail autour de l'improvisation l'a mené jusqu'à donner des concerts solo totalement improvisés, qui ont largement contribué à sa réputation de virtuose génial.

"J'ai le sentiment que je suis le John Coltrane des pianistes", a-t-il dit au New York Times, se plaçant au niveau du monstre du saxophone.

Ce qui sera peut-être le dernier concert de Keith Jarrett remonte à février 2017, au Carnegie Hall de New York.

S'il a enregistré plusieurs albums en studio, le natif d'Allentown (Pennsylvanie) est surtout connu pour ses concerts, son jeu au son limpide et ses mimiques, notamment sa tête exagérément penchée sur le piano.

"Aujourd'hui, je ne peux même pas en parler", dit-il au sujet de la possible fin de sa carrière scénique.

Le confinement et la distanciation sociale affectent le mental

Le confinement et la distanciation sociale affectent le mental
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:54 0:00

Le Vatican soutient les unions civiles entre personnes de même sexe

Le pape François arrive à la salle Paul VI pour son audience générale hebdomadaire, se tenant à distance des fidèles en raison de la maladie du coronavirus, au Vatican, le 21 octobre 2020. (Reuters)

Le pape François a approuvé les unions civiles entre personnes de même sexe pour la première fois en tant que souverain pontife.

C’était lors d’une interview dans le cadre d’un documentaire intitulé "Francesco" (François en italien), qui a été présenté en première au Festival du film de Rome mercredi.

Le documentaire touche sur les questions qui lui tiennent le plus à cœur, notamment l'environnement, la pauvreté, la migration, l'inégalité raciale et de revenus, et la discrimination.

"Les homosexuels ont le droit d'être dans une famille. Ce sont des enfants de Dieu", a déclaré le pape François. "Ce qu'il nous faut, c'est une loi sur l'union civile ; de cette façon, ils sont légalement couverts", a-t-il ajouté.

Alors qu'il était archevêque de Buenos Aires, en Argentine, le pape actuel avait soutenu les unions civiles pour les couples homosexuels comme une alternative aux mariages entre personnes du même sexe.

Cependant, il ne s'était jamais prononcé publiquement en faveur des unions civiles en tant que pape.

Les autorités américaines ont lancé des poursuites contre Google

Les autorités américaines ont lancé des poursuites contre Google
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:25 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG