Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Les pluies et le manque de fourrage entraînent la mort de milliers d'animaux au Sénégal


Djiba Ba charge 15 jerrycans d'eau sur une charrette tirée par un âne pour la ramener dans sa famille et ses animaux, dans le village de Mbelone dans la région de Matam au nord-est du Sénégal, le 1er mai 2012

Des milliers de moutons, boeuf et chevaux ont péri au Sénégal la semaine dernière en raison d'intempéries et de manque de fourrage, a annoncé vendredi le président Macky Sall.

"Au total, 22.996 têtes de bétail ont été décimées lors des intempéries de la semaine dernière", a déclaré le président Sall, cité par l'agence de presse sénégalaise (APS) et le quotidien gouvernemental Le Soleil. De fortes pluies accompagnées de vents violents entraînant une importante baisse des températures avaient touché le 27 juin le Sénégal.

"Cette situation marquée par une forte mortalité des femelles et des jeunes mâles qui sont des sujets fragiles a été aggravée par un déficit fourrager à l'approche de l'hivernage", a souligné le président.

>> Lire aussi : Démolition de maisons à Abidjan après les inondations en Côte d'Ivoire

En visite jeudi dans une zone touchée dans le centre du pays, le président Sall a offert un milliard de FCFA (plus de 1,524 million d'euros) aux victimes de ces intempéries et du manque d'aliments.

Les éleveurs ayant perdu des moutons vont recevoir chacun 25.000 FCFA (plus de 38 euros) par tête, contre 50.000 FCFA (plus de 76 euros) par tête pour ceux qui ont perdu des boeufs et des chevaux.

Macky Sall a encore appelé à "prendre correctement en charge les cadavres d'animaux pour éviter les risques sanitaires et certaines nuisances, renforcer la sensibilisation des populations, amener les acteurs à souscrire une police d'assurance dédiée au système d'élevage extensif

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG