Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Les Pays-Bas demandent l'extradition d'un proche de Charles Taylor


Le marchand de bois néerlandais Guus Kouwenhoven proche de l'ancien président libérien Charles Taylor, à Buchanan, au Liberia, 1999.

Le ministère public néerlandais a demandé l'extradition du trafiquant d'armes Guus Kouwenhoven, condamné en avril à 19 ans de prison pour son rôle dans la sanglante guerre civile au Liberia et arrêté vendredi en Afrique du Sud.

"Ce matin (vendredi) peu après huit heures, heure locale, Interpol a arrêté Guus K. à son domicile au Cap", a déclaré le ministère public néerlandais dans un communiqué.

"Les Pays-Bas ont demandé son extradition suite à sa condamnation à une peine de 19 ans d'emprisonnement" par un tribunal néerlandais en avril, a poursuivi le parquet.

La justice néerlandaise avait condamné M. Kouwenhoven, un marchand de bois précieux proche de l'ancien chef de guerre et ex-président libérien Charles Taylor, à 19 ans de prison pour trafic d'armes et complicité de crimes de guerre en Guinée et au Liberia.

L'homme d'affaires néerlandais a été présenté vendredi devant un tribunal du Cap, où il est apparu fatigué, vêtu d'une chemise bleu rayée et d'un jean, et souffrant d'une pneumonie, selon ses avocats.

M. Kouwenhoven est maintenu en détention au commissariat du Cap jusqu'à mardi, date à laquelle son dossier a été renvoyé pour une demande de libération sous caution, ont rapporté les médias sud-africains.

Le Néerlandais de 75 ans avait été reconnu coupable d'avoir livré illégalement des armes au régime de Charles Taylor entre 2000 et 2003, en violation d'un embargo sur les armes décrété par les Nations unies.

"Ces armes ont été utilisées pour commettre des crimes de guerre", avait déclaré Cara Pronk-Jordan, avocate générale au tribunal de Bois-le-Duc (sud) à la télévision publique NOS.

L'ex-président libérien Charles Taylor a été condamné par la justice internationale en mai 2012 à cinquante ans de prison pour des crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis durant le conflit en Sierra Leone voisine (1991-2001), verdict confirmé en appel en septembre 2013.

Propriétaire des deux plus grosses compagnies forestières du Liberia, Guus Kouwenhoven était réputé très proche de M. Taylor et bénéficiait, en échange du trafic d'armes, d'un traitement de faveur et de contrats lucratifs pour ses entreprises.

Selon le parquet, M. Kouwenhoven se trouvait probablement déjà en Afrique du Sud au moment de sa condamnation à 19 ans de prison en avril.

Guus Kouwenhoven avait été condamné en 2006 à huit ans de prison mais avait été acquitté en appel en 2008. En 2010, la Cour suprême des Pays-Bas avait annulé son acquittement, affirmant que les juges avaient insuffisamment motivé leur refus d'entendre des nouveaux témoins.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG