Liens d'accessibilité

Les députés russes veulent interdire l'accès à la Douma aux médias américains


Les parlementaires russes votent à la Douma, la Chambre basse du Parlement russe, à Moscou, Russie, 15 novembre 2017.

Les députés russes comptent adopter la semaine prochaine une mesure interdisant à tous les médias américains l'accès à la Douma, la chambre basse du parlement, en riposte au retrait de l'accréditation de la chaîne russe RT au Congrès américain.

"L'interdiction concernera tous les médias américains", a indiqué une députée du parti au pouvoir Russie unie, Olga Savastianova, cité dans un communiqué publié sur le site de la Douma.

Les députés vont examiner le projet de loi lors d'une réunion plénière le 6 décembre, a-t-elle annoncé.

Actuellement, 21 médias américains sont accrédités en Russie, selon le site du ministère russe des Affaires étrangères, chargé de délivrer les accréditations aux médias étrangers. Ces accréditations permettent notamment aux journalistes étrangers d'accéder librement à la Douma.

La chaîne de télévision russe RT, contrôlée par l'Etat russe et forcée de s'enregistrer aux Etats-Unis comme un "agent de l'étranger", s'est vue refuser mercredi son accréditation pour couvrir l'actualité parlementaire au Congrès de Washington.

Cette décision des Etats-Unis a été vivement dénoncée en Russie où plusieurs parlementaires ont indiqué que des mesures affectant le travail des médias américains au parlement russe étaient en préparation.

"De telles attaques révoltantes contre les médias étrangers, notamment russes, vont à l'encontre de la pratique internationale de la liberté d'expression, mais elles fleurissent malheureusement aux Etats-Unis", a déclaré vendredi à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Le ministère américain de la Justice avait demandé à RT en septembre de s'inscrire comme "agent de l'étranger" après que le renseignement américain eut estimé que la chaîne était "le principal média de propagande internationale du Kremlin".

Les agences de renseignement reprochent notamment à RT d'avoir pris part à la campagne de désinformation présumée orchestrée par Moscou pendant la présidentielle américaine de 2016, en faveur de Donald Trump.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG