Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Les députés ivoiriens pourraient avoir une augmentation de leurs indemnisations


Le parlement ivoirien en pleine séance à Abidjan, le 17 janvier 2018. (VOA/Georges Ibrahim Tounkara)

En Côte d'ivoire, les indemnités des députés pourraient bientôt être revus à la hausse, une information qui provoque des grincements de dents chez les Ivoiriens.

500.000 francs CFA de plus sur ces indemnités. De nombreux Ivoiriens s'offusquent déjà face à une telle éventualité.

Reportage de Georges Ibrahim Tounkara, correspondant à Abidjan pour VOA Afrique
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:47 0:00

Dans les couloirs de l'hémicycle ivoirien, si certains députés se refusent à tout commentaire sur la question, d'autres en revanche sous le couvert de l'anonymat confirment l'information qui circule depuis quelques jours dans la presse et sur les réseaux sociaux.

"Nous avons négocié avec l'exécutif une revalorisation de nos indemnités en vue de pouvoir faire face aux nombreuses sollicitations des populations", confie un député à VOA Afrique.

La mesure n'est pour l'instant pas effective mais elle choque déjà de nombreux Ivoiriens. "Ils connaissent les besoins de la populations, je ne vois pas l'utilité de cette augmentation", souligne un Ivoirien.

Certains activistes de la société civile se disent également choqués par cette requête des députés.

Innocent Gnelbin, président de Initiative Ivoirienne pour la Démocratie et le Développement dénonce cette augmentation salariale en vue, le 17 janvier 2018. (VOA/Georges Ibrahim Tounkara)
Innocent Gnelbin, président de Initiative Ivoirienne pour la Démocratie et le Développement dénonce cette augmentation salariale en vue, le 17 janvier 2018. (VOA/Georges Ibrahim Tounkara)

Innocent Gnelbin, président de Initiative ivoirienne pour la démocratie et le développement, explique que "la qualité de vie des Ivoiriens a baissé".

"En tant que députés, nous attendons d'eux de faire passer des lois pour faire baisser le chômage par exemple", explique-t-il.

Pour l'ancienne ministre et ancienne députée Danielle Boni Claverie, le moment de cette augmentation est simplement "inopportun".

"Au même moment où les députés se donnent une augmentation de 500.000 francs, ce sont les mêmes qui ont voté l'annexe fiscale qui augmente la TVA sur un grand nombre de produit, et qui va avoir pour conséquence, une flambée des prix", analyse-t-elle.

Le Parlement ivoirien compte 255 députés.

Si cette augmentation de 500.000 francs est entérinée, chaque parlementaire touchera un peu plus de 2,6 millions de francs CFA par mois comme traitement salarial.

Georges Ibrahim Tounkara, correspondant à Abidjan

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG