Liens d'accessibilité

Les clandestins délinquants visés en priorité par les expulsions


Mur à Hidalgo, Texas, près de la frontière mexicaine, le 16 novembre 2016

La Maison Blanche a réaffirmé lundi que les immigrés sans-papiers ayant un casier judiciaire seraient les premiers visés par les expulsions promises par le nouveau président Donald Trump.

"Ceux qui peuvent faire du mal ou ont déjà nui et ont un casier judiciaire sont ceux sur lesquels nous nous concentrons", a déclaré Sean Spicer, nouveau porte-parole de la Maison Blanche, lors d'une conférence de presse.

"Il y a toute une série d'individus que nous devons identifier, ceux qui ont dépassé la durée de leurs visas, qui ont commis un délit", a-t-il ajouté. "Pour l'instant, nous voulons nous concentrer sur les gens qui ont fait du mal à notre pays."

Pendant la campagne électorale, le républicain Donald Trump avait un temps promis d'expulser les quelque 11 millions d'immigrés en situation irrégulière, s'en prenant en particulier aux Hispaniques. Il avait plus tard assuré qu'il expulserait en priorité les clandestins délinquants, soit entre "deux à trois millions" de personnes.

Les associations de défense des immigrés craignent notamment que le nouveau président ne remette en cause le programme "DACA", mis en place par Barack Obama en 2012 et qui a permis à plus de 750.000 clandestins arrivés mineurs sur le territoire d'obtenir des permis de séjour et de travail.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG