Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Société et culture

Ramadan: les chrétiens solidaires avec les musulmans au Sénégal

Des jeunes distribuent le ndogou à Dakar au Sénégal, le 27 avril 2021.

Au Sénégal comme ailleurs, le Ramadan est un mois de solidarité. Des associations, des personnes de bonne volonté ou encore des jeunes distribuent des repas pour la rupture du jeûne communément appelés ndogous.

Il y a déjà la tradition de Pâques avec la bouillie à la patte d’arachide que les catholiques partagent avec les musulmans. Maintenant, il faut compter sur les repas ndogous généreusement préparés et distribués pour la rupture du jeûne durant le saint mois de Ramadan.

Marie Cardinale Ndiaye Boye, coordinatrice de l'initiative, explique comment la fraternité entre les deux communautés religieuses a donné naissance à cette action.

"Je fais partie d'un groupe sur Facebook qui s'appelle 'Let’s go sortir au Sénégal' et durant le carême, nos amis musulmans nous charriaient. Ils allaient souvent acheter de la viande grillée et postaient les photos dans le groupe. Nous avons décidé de leur retourner l'ascenseur le Ramadan venu", dit-elle.

"La semaine passée, nous sommes allés manger de la viande grillée et nous avons posté les photos. On a rigolé. Finalement, on s'est décidés à organiser une journée de distribution de ndogou", explique-t-elle.

A Dakar, des jeunes chrétiens distribuent des repas aux musulmans à la rupture du jeûne
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:37 0:00

Une belle initiative que salue Amadou Ka, un riverain du quartier Liberté 6 où a lieu la distribution. Pour lui, cela ne fait que raffermir les liens entre les deux communautés.

"Je salue cette belle initiative. Le Sénégal est un pays de paix. Cet élan de solidarité symbolise le dialogue islamo-chrétien et la cohésion entre les deux communautés. Vraiment je suis fier de ses initiateurs", dit-il.

Renforcer l’entente entre frères et sœurs musulmans et chrétiens est justement le but de cet événement.

Marie Cardinale Ndiaye Boye souligne que "le financement est participatif". "Le but est de raffermir les liens entre musulmans et chrétiens", détaille-t-elle.

Des actes à pérenniser

Il faut pérenniser et vulgariser de tels actes selon Saliou, un fidèle mouride qui a bénéficié du ndogou.

"C'est une belle initiative. Avoir le sens du partage est une vertu qui incombe à tous. Donner de la nourriture aux nécessiteux est un geste louable. Je remercie vivement les initiateurs et je les encourage à le faire durant chaque Ramadan s’ils en ont la possibilité et les moyens", affirme-t-il.

Alors est-ce que c'est un événement à refaire? Marie-Cardinale ne l’exclut pas. "Pourquoi pas? Et pourquoi pas distribuer des repas lors du carême également", s’enthousiasme-t-elle.

Le Ramadan rime avec partage, recueillement, et solidarité. A travers la distribution de ndogous aux musulmans, les catholiques ont voulu montrer leur attachement aux valeurs qui fondent la société sénégalaise, pays de la Téranga. L'objectif est clair: consolider les liens de fraternité qui existent entre les deux communautés.

En plein Ramadan, les chrétiens de Dakar solidaires des musulmans
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:50 0:00

Toutes les actualités

Au moins 30 morts après le chavirage d'un bateau au Nigeria

Un bateau de la compagnie Lagos State Ferry Services quitte la jetée du Five Cowries Terminal à Lagos, au Nigeria, le 10 février 2020.

Trente personnes sont mortes noyées après le chavirage de leur bateau surchargé dans l'Etat du Niger, dans le centre du Nigeria, a déclaré lundi à l'AFP un responsable des urgences.

Le bateau qui transportait une centaine de commerçants locaux s'est brisé en deux après avoir heurté un obstacle pendant une tempête alors qu'ils revenaient d'un marché samedi, a déclaré Ibrahim Audu Hussein, porte-parole du service des urgences dans l'État du Niger.

"Trente corps ont été retrouvés jusqu'à présent et cinq personnes sont toujours portées disparues", a-t-il ajouté, précisant que l'accident avait eu lieu dans le village de Tijana situé dans le district de Munya.

"Soixante-cinq passagers ont été secourus avec l'aide de plongeurs locaux", a déclaré le porte-parole. Les recherches ont éte entravées par des fortes pluies mais les plongeurs ont "bravé" le mauvais temps, a-t-il ajouté.

Les naufrages de bateaux, souvent surchargés et mal entretenus, sont fréquents au Nigeria, particulièrement pendant la saison des pluies.

La ville reprend peu à peu à Grand-Bassam

La ville reprend peu à peu à Grand-Bassam
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:32 0:00

Les chefs religieux nigérians prêchent la paix et l’amour entre musulmans et chrétiens

Les chefs religieux nigérians prêchent la paix et l’amour entre musulmans et chrétiens
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:22 0:00

Les femmes humoristes du Faso sur le devant de la scène

Les femmes humoristes du Faso sur le devant de la scène
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:48 0:00

Un nouveau roi installé à la tête de la nation zouloue

Des milliers de personnes vêtues de l'habit traditionnel zoulou se sont rassemblées pour commémorer la journée du roi Shaka près de la tombe du grand roi zoulou Shaka à Kwadukuza, à quelque 98 kilomètres au nord de Durban, le 24 septembre 2019.

Le prince Misuzulu Zulu, fils aîné du défunt roi zoulou Goodwill Zwelithini et de sa reine régente, récemment décédée, a été nommé vendredi successeur du monarque.

Son nom signifie "renforcer les Zoulous". L'homme de 46 ans a été nommé héritier dans le dernier testament de sa mère et reine décédée, Shiyiwe Mantfombi Dlamini Zulu.

Le testament a été lu à la télévision vendredi.

La reine et régente de 65 ans est décédée le 30 avril, quelques semaines après avoir été nommée successeur par intérim de son mari, le roi Goodwill Zwelithini, le plus ancien dirigeant du plus grand groupe ethnique d'Afrique du Sud.

Le roi Zwelithini est décédé le 12 mars à 72 ans, après un demi-siècle sur le trône, des suites d'une maladie liée au diabète.

Il a laissé derrière lui six épouses et 28 enfants et une bataille de succession turbulente a suivi.

Par la présente, je "nomme et désigne Misuzulu Zulu... comme mon successeur au trône", indique le testament de la défunte reine lu par l'avocat Griffiths Madonsela.

La lettre qui lègue la monarchie à son premier fils est datée du 23 mars, un jour avant qu'elle ne soit nommée régente.

Depuis la mort de la reine, qui était la troisième épouse de Zwelithini et la sœur du roi Mswati III d'Eswatini, diverses factions de la famille royale ont cherché à présenter leurs candidats au trône.

Bien que le titre de roi zoulou ne confère pas de pouvoir exécutif, le charismatique Zwelithini avait une influence morale sur plus de 11 millions de Zoulous, soit près d'un cinquième de la population sud-africaine.

Voir plus

XS
SM
MD
LG