Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Procès de Vital Kamerhe: verdict attendu samedi à Kinshasa


Vital Kamerhe (à g.), s’était désisté en faveur de Felix Tshisekedi (à dr.) lors de l'élection présidentielle de 2018. (Photo Yasuyoshi CHIBA / AFP)

Le procès pour corruption de l'ancien chef de cabinet du président Tshisekedi a encore surpris avec le refus d'une juridiction inférieure de transférer le dossier à la Cour constitutionnelle.

Le dossier du procès de Vital Kamerhe et consorts ne sera pas transféré à la Cour constitutionnelle comme cette dernière le demande. Le greffier du Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe (TGI) a fait savoir qu’il était dans l’impossibilité de le faire en ce moment.

La demande de la Cour constitutionnelle, qui est intervenue un jour seulement avant le verdict du tribunal de première instance, a surpris plus d'un.

M. Kamerhe, 61 ans, est le principal allié du président Félix Tshisekedi. Il comparait, ainsi que deux autres accusés, après avoir été inculpé pour détournement présumé de deniers publics. Il maintient son innocence.

"A ce stade, mon greffe se trouve dans l’impossibilité de vous transmettre ledit dossier," a écrit le greffier divisionnaire du TGI en réponse à la requête de son collègue de la Cour constitutionnelle.

Saisie par la la défense de M. Kamerhe, la Cour constitutionnelle a demandé vendredi au TGI de lui transmettre le dossier "en état" et "toutes affaires cessantes".

Selon le greffier du TGI, le dossier ne se trouve plus au niveau du greffe. Il est entre les mains du président de la chambre qui, avec les autres juges, a commencé à délibérer.

Le verdict doit être prononcé le samedi 20 juin.

XS
SM
MD
LG