Liens d'accessibilité

Le salon Sahel-Niger 2017 s'est clôturé


Vue sur les stands du Sahel-Niger 2017 à Niamey, Niger, le 4 mars 2017. (VOA/Abdoul-Razak Idrissa)

Le salon de l’agriculture, de l’hydraulique, de l’élevage du Niger a refermé ses portes dimanche à Niamey. Pendant une semaine les acteurs du monde rural nigérien et d’autres venus de pays amis ont exposés au public ce qu’ils ont de meilleur.

Cette année, le président Issoufou Mahamadou a été un des premiers visiteurs du Sahel-Niger 2017.

Youssouf Mohamed Elmoctar est le secrétaire exécutif du Sahel-Niger 2017 à Niamey, Niger, le 4 mars 2017. (VOA/Abdoul-Razak Idrissa)
Youssouf Mohamed Elmoctar est le secrétaire exécutif du Sahel-Niger 2017 à Niamey, Niger, le 4 mars 2017. (VOA/Abdoul-Razak Idrissa)

Sur les six jours qu’a duré le salon, le palais du 29 juillet n’a pas désemplit. Elmoctar Mohamed Youssouf est le secrétaire exécutif du réseau des chambres d’agriculture du Niger organisateur principal du salon.


Il y avait beaucoup de merveilles au Sahel-Niger 2017. Comme par exemple les résultats des croisements entre vaches hollandaises et nigériennes présentés par Issiad Ag Katto ancien ministre de l’élevage.

Issad Ag Kato, éléveur de vaches hybrides à Niamey, Niger, le 4 mars 2017. (VOA/Abdoul-Razak Idrissa)
Issad Ag Kato, éléveur de vaches hybrides à Niamey, Niger, le 4 mars 2017. (VOA/Abdoul-Razak Idrissa)


Parmi les produits des pays étrangers qui ont pris part au Sahel-Niger 2017, ceux du Burkina Faso ont été les plus prisés.

Ky Tchiombiano Colette, originaire du Burkina, a un stand au Sahel-Niger 2017 à Niamey, Niger, le 4 mars 2017. (VOA/Abdoul-Razak Idrissa)
Ky Tchiombiano Colette, originaire du Burkina, a un stand au Sahel-Niger 2017 à Niamey, Niger, le 4 mars 2017. (VOA/Abdoul-Razak Idrissa)

La délégation marocaine, elle, au-delà des expositions ventes, a saisi l’occasion pour nouer des relations de coopération.

Abdoul-Razak Idrissa, correspondant à Niamey

XS
SM
MD
LG