Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le Québec appuie un second mandat de Michaëlle Jean à la tête de la Francophonie


Michaelle Jean secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie au Quai Branly, Paris, 6 décembre 2016.

Le Premier ministre du Québec Philippe Couillard a réitéré jeudi son soutien à un deuxième mandat de Michaëlle Jean à la tête de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), expliquant qu'elle allait présenter un "plan précis" pour faire taire les critiques à son encontre.

Le dirigeant libéral réagissait au soutien de la France, exprimé mercredi par le président Emmanuel Macron, à la candidature de la ministre rwandaise des Affaires étrangères Louise Mushikiwabo à la tête de l'OIF.

"Chaque gouvernement prend ses décisions. Nous, on a une Canadienne et une Québécoise qui dirige l'OIF, bien sûr qu'on en est heureux. On va la soutenir", a déclaré à la presse M. Couillard, en marge d'un déplacement à la Conférence C2 Montréal.

Le Québec, qui est avec le Canada le deuxième contributeur de l'OIF, derrière Paris, avait exprimé ces derniers mois des réserves à l'égard de la gestion et du train de vie de Mme Jean. M. Couillard avait notamment formulé ces préoccupations aux côtés d'Emmanuel Macron, début mars à l'Élysée.

>> Lire aussi : Macron "soutient" une Rwandaise pour diriger la Francophonie

"On a eu des remarques sur la gestion, la transparence de l'OIF, ces remarques ont été entendues", a jugé le Premier ministre québécois.

"Mme Jean, je crois, a l'intention de présenter un plan précis, une reddition de comptes précise, au prochain sommet de l'OIF" les 11 et 12 octobre en Arménie, a-t-il ajouté.

Mercredi, le gouvernement fédéral canadien avait également redit son soutien à Mme Jean, ex-gouverneure générale du Canada (représentante de la reine Elizabeth II, chef d'Etat en titre).

>> Lire aussi : L'OIF déplore le recul du français à l'ONU

Mme Jean, une ancienne journaliste née en Haïti qui a fait carrière au Canada, "promeut activement nos priorités canadiennes au sein de la Francophonie, comme l'égalité entre les hommes et les femmes et l'entrepreneuriat chez les jeunes et les femmes", avait déclaré à l'AFP la ministre canadienne de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau.

Les médias québécois ont pointé ces derniers mois les dépenses, qualifiées de "somptueuses", de la Francophonie pour Mme Jean et sa famille. La résidence officielle de la secrétaire générale de l'OIF a été rénovée pour 500.000 dollars canadiens (plus de 330.000 euros) et quatre chauffeurs sont mis à sa disposition, rapportait notamment en mars le Journal de Montréal.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG