Liens d'accessibilité

Le président nigérian se rend en Grande-Bretagne pour un contrôle de santé


Le président Muhammadu Buhari reçoit l'ancien président John Mahama à Abuja, Nigeriale 9 janvier 2017.

Le président nigérian Muhammadu Buhari devait se rendre jeudi à Londres pour un contrôle de santé, pour la deuxième fois en moins d'un an, a annoncé la présidence dans un communiqué.

La présidence a déclaré que le chef de l'Etat, âgé de 74 ans, "se soumettrait à des examens médicaux de routine" à l'occasion d'une période de vacances et devrait reprendre le travail le 6 février.

Le vice-président Yemi Osinbajo assurera l'intérim en son absence.

Buhari s'était déjà rendu à Londres en juin 2016 pour faire soigner ce que la présidence avait décrit comme une infection persistante de l'oreille interne, l'obligeant à annuler plusieurs engagements.

Les riches Nigérians se rendent fréquemment à l'étranger pour recevoir des soins médicaux en raison de la mauvaise qualité du système de santé au Nigeria.

Mais le voyage de Buhari avait suscité la colère de nombreux Nigérians, alors que le président s'était engagé à mettre fin au "tourisme médical".

La santé du président est une question délicate au Nigeria. L'ancien chef de l'Etat Umaru Yar'Adua est décédé en 2010 de problèmes rénaux de longue date, qui n'avaient pas été rendus publics.

Auparavant, le dirigeant militaire Sani Abacha est mort officiellement d'une crise cardiaque en 1998, mais des rumeurs faisant état de circonstances peu avouables persistent.

Buhari lui-même a déjà eu à se justifier sur sa santé: lors de la campagne électorale de 2015 qui l'a porté au pouvoir, ses adversaires ont affirmé qu'il était malade du cancer de la prostate. Il a rejeté ces allégations.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG