Liens d'accessibilité

Le président angolais de retour après un mois en Espagne

  • VOA Afrique

Jose Eduardo dos Santos, le président angolais, lors d'une réunion à Luanda, Angola, le 2 décembre 2016.

Le président angolais Jose Eduardo dos Santos est rentré à Luanda lundi soir après un voyage privé de près d'un mois en Espagne qui avait alimenté de nombreuses rumeurs sur son état de santé.

M. dos Santos est "arrivé" en Angola et il est "en bonne santé", a assuré mardi à l'AFP Anastacio de Brito, le porte-parole du comité central du Mouvement pour la libération de l'Angola (MPLA, au pouvoir).

"Le président dos Santos a été reçu lundi soir par le vice-président Manuel Vicente", ainsi que plusieurs autres officiels à l'aéroport de Luanda, a-t-il ajouté.

Depuis le 1er mai, le chef de l'Etat, âgé de 74 ans, était à Barcelone pour un mystérieux "voyage privé" qui inquiétait la presse angolaise.

Certains médias indiquaient que le président avait été victime d'un AVC (accident vasculaire cérébral), tandis que le site d'opposants Maka Angola affirmait qu'il était entre la vie et la mort.

Si Isabel dos Santos avait rapidement démenti ces allégations, les autorités ont tardivement assuré que le président était "en bonne santé".

"Le retour du chef de l'Etat met fin à l'incertitude autour de son état de santé. Nous étions préoccupés par le manque d'informations officielles", a déclaré mardi l'analyste politique proche de l'opposition Agostinho dos Santos.

Le gouvernement angolais communique très peu sur l'état de santé de Jose Eduardo dos Santos, qu'on dit également atteint d'un cancer de la prostate, ce qui n'a jamais été confirmé.

Le chef de l'Etat, au pouvoir depuis 1979, passera cependant la main après les élections d'août à Joao Lourenco, vice-président du parti au pouvoir qui devrait devenir président du pays si le MPLA remporte comme prévu le scrutin.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG