Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le port de Douala conteste une "allégation" du groupe Rougier sur les raisons de sa faillite


Le port camerounais de Douala, au Cameroun, le 2 decembre 2013

Le directeur général du port de Douala, capitale économique du Cameroun, a contesté vendredi une "allégation" du négociant en bois tropicaux Rougier, selon lequel la faillite de ce groupe français a été causée notamment par "l'engorgement chronique" de ce port.

"La faillite du groupe Rougier ne saurait incomber au port de Douala, où les opérations logistiques du commerce extérieur se déroulement normalement", a affirmé le directeur du port, Cyrus Ngo'o, dans un communiqué de presse transmis à l'AFP.

"Le directeur du port autonome de Douala tient à démentir fermement une telle allégation qui est aux antipodes de la réalité", ajoute le communiqué.

>> Lire aussi : Le port belge d'Anvers va donner un coup de main au port de Douala

Début mars, le groupe français Rougier avait déposé son bilan auprès du tribunal de commerce de Poitiers.

Le groupe avait imputé ses difficultés notamment à "l'engorgement chronique du port conventionnel de Douala (qui) perturbe profondément le fonctionnement (de ses) filiales camerounaise, congolaise et centrafricaine".

Le négociant en bois qui emploie près de 3.000 personnes dans le monde, dont 2.900 en Afrique, avait fait état de stocks "significativement grossis du fait de la non-évacuation des expéditions d'un port complètement saturé qui ne fait l'objet d'aucun investissement et qui par ailleurs est considérablement ensablé, ce qui gêne les bateaux pour aller jusqu'aux quais prendre les colis à expédier".

>> Lire aussi : Dépôt de bilan du groupe Rougier, très implanté en Afrique

"Avec l'absence d'implication de l'Etat camerounais pour améliorer cette situation, le groupe n'a pas eu d'autre choix que de mettre au chômage technique l'ensemble de ses effectifs au Cameroun - quelque 700 personnes - et donc d'arrêter temporairement ses activités au Cameroun", avait indiqué la direction de Rougier.

"L'exploitation des statistiques portuaires de la période 2016 et 2017 démontre plutôt une progression très importante des opérations de manutention réalisées en faveur du groupe Rougier", indique dans son communiqué M. Cyrus Ngo'o.

>> Lire aussi : Rougier Afrique International en redressement judiciaire

"Une telle croissance est donc contraire aux affirmations de ce groupe, qui a par ailleurs bénéficié des facilités d'admission dans les terminaux, offertes par les administrations, notamment la douane camerounaise", a-t-il assuré.

Fondé en 1923, Rougier exploite au total 2,3 millions d'hectares de forêts. Le groupe commercialise du bois dans 50 pays et possède six usines de sciage en Afrique (Gabon, Cameroun, Centrafrique) et une usine de déroulage de contreplaqué au Gabon.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG