Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Le Pentagone investit 2 milliards de dollars dans l'intelligence artificielle

Le Pentagone vu du ciel à Arlington, Virginie aux Etats-Unis, le 31 août 2010.

L'agence de recherche du Pentagone, la Darpa, a annoncé un investissement de 2 milliards de dollars dans l'intelligence artificielle pour développer des machines capables d'apprendre toutes seules à s'adapter à des situations changeantes.

Ces fonds permettront à l'Agence pour les projets de recherche avancée de défense (Defense Advanced research projects agency) de financer une vingtaine de projets déjà entamés et d'en lancer "de multiples" autres dans les 12 prochains mois, a précisé le directeur de la Darpa, Steven Walker, au cours d'une conférence près de Washington.

Ces investissements sont destinés à "transformer les ordinateurs, pour les faire passer d'outils spécialisés à partenaires dans la résolution des problèmes", a ajouté M. Walker, cité dans un communiqué.

"Nous voulons étudier la façon dont des machines peuvent acquérir une communication et des capacités de raisonnement quasi-humaines, en étant capables de reconnaître qu'une situation ou un environnement a changé et de s'y adapter", a-t-il expliqué.

Les robots actuels, tout développés et autonomes qu'ils soient, ne peuvent pas être facilement mis à jour lorsqu'une nouvelle technologie apparaît. Les chercheurs veulent qu'ils apprennent à se mettre à jour tout seuls.

Parmi les applications envisagées, la Darpa a cité l'accélération du processus de vérification d'identité qui pourrait permettre d'accorder une habilitation secret-défense à un expert en une semaine au lieu de plusieurs mois actuellement.

Mais la recherche de la Darpa, financée à 100% par le Pentagone, est prioritairement destinée à des applications utilisables en situation de combat, comme les drones qui deviendraient ainsi de plus en plus autonomes.

Avec AFP

Toutes les actualités

Menace de récession, Trump toujours confiant

Menace de récession, Trump toujours confiant
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:36 0:00

Moi, Diego, coiffeur des présidents américains

Moi, Diego, coiffeur des présidents américains
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:41 0:00

Un projet unique pour les 400 ans de l'esclavage

Un projet unique pour les 400 ans de l'esclavage
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:05 0:00

Trump affirme qu'"aucun président" américain n'a autant aidé Israël que lui

Le président américain Donald Trump rencontre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et son épouse Sara en présence de la première dame Melania Trump à la Maison Blanche le 5 mars 2018 à Washington, DC.

Donald Trump a affirmé mercredi qu'"aucun président" des Etats-Unis n'avait fait autant que lui pour Israël, alors qu'il était interrogé sur ses déclarations sur la "grande déloyauté" des électeurs juifs américains votant démocrates, dénoncées par certains comme étant antisémites.

"Je suis responsable de choses formidables pour Israël", a répondu le républicain à un journaliste qui l'interrogeait sur ses propos concernant la "loyauté" des électeurs juifs américains, en précisant dans sa question qu'il s'agissait d'un "célèbre cliché antisémite".

Sans répondre aux accusations d'antisémitisme, Donald Trump a insisté: "Aucun président n'est proche d'en avoir fait autant que moi" pour Israël.

Citant notamment sa reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël, ainsi que de la souveraineté israélienne sur la partie du Golan syrien annexée par Israël en 1981, le milliardaire a alors de nouveau accusé des parlementaires dont l'Américano-palestinienne Rashida Tlaib, d'être "antisémites".

"Elles sont anti-Israël", a-t-il ajouté lors d'une longue conférence de presse improvisée devant la Maison Blanche.

"Selon moi, si vous votez pour un démocrate, vous êtes déloyaux envers le peuple juif et très déloyaux envers Israël", a-t-il réitéré. "Les démocrates se sont vraiment éloignés d'Israël. Je ne peux pas comprendre comment ils peuvent faire ça".

Ses déclarations mardi soir sur la "grande déloyauté" des électeurs juifs votant démocrate lui ont valu une volée de critiques de la part d'associations de lutte contre l'antisémitisme et de parlementaires démocrates.

Selon eux, elles rappellent le stéréotype sur la "double allégeance" supposée des juifs, qui ne seraient pas "loyaux" envers le pays où ils vivent.

Le candidat à la Maison Blanche Bernie Sanders a tweeté: "Je suis fier d'être juif et je n'ai aucune inquiétude sur le fait de voter démocrate".

En pleine controverse, Donald Trump a consacré trois tweets mercredi matin à rapporter les propos d'un commentateur de radio conservateur, qui aurait déclaré: "Le président Trump est le meilleur président pour les juifs et pour Israël de l'histoire de l'humanité (...) Et les juifs en Israël l'adorent comme si c'était le roi d'Israël".

"Merci Wayne Allyn Root pour ces mots très gentils", a écrit le président des Etats-Unis.

Le "hashtag" #kingofIsrael ("roi d'Israël") figurait parmi les sujets les plus commentés sur Twitter aux Etats-Unis mercredi après-midi.

Le coiffeur des présidents américains

Le coiffeur des présidents américains
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:17 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG