Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le pape copte Tawadros II ferme sa page Facebook


Le pape copte Tawadros II lors d'une messe de Noël à la cathédrale de la Nativité du Christ dans la nouvelle capitale administrative égyptienne, à 45 km à l'est du Caire, le 6 janvier 2018.

Le pape copte orthodoxe Tawadros II a fermé sa page officielle Facebook, après l'annonce d'une série de restrictions consécutives à la mort d'un évêque en Egypte.

L'une de ces mesures donne aux moines un mois pour "désactiver tous leurs comptes sur les réseaux sociaux", a indiqué samedi le quotidien gouvernemental Al-Ahram.

Jeudi, l'Eglise copte a annoncé une dizaine de mesures liées aux activités des moines à la suite" décès de l'évêque Epiphanius, qualifié de "douloureux incident".

Le religieux de 68 ans dirigeait le monastère Saint-Macaire de Scété, à Wadi el-Natrun au nord-ouest du Caire. Son corps a été retrouvé dimanche dernier dans un couloir du monastère avec des blessures à la tête, selon l'Eglise, qui évoque un décès dans des "circonstances non élucidées".

>> Lire aussi : Enquête sur la mort suspecte d'un évêque copte en Egypte

L'Eglise copte a également annoncé qu'elle arrêterait d'accepter en son sein de nouveaux moines pendant un an.

Dans sa dernière publication vendredi sur Facebook, le pape a écrit que l'utilisation des réseaux sociaux était "une perte de temps", appelant tous ses coreligionnaires à se plier aux décisions de l'Eglise.

Selon Al-Ahram, plusieurs hauts responsables coptes ont suivi l'exemple du pape et fermé leurs comptes Facebook.

Les coptes, minorité chrétienne représentant environ 10% des 97 millions d'habitants en Egypte, ont été visés par des attentats meurtriers du groupe jihadiste Etat islamique (EI) en 2016 et 2017.

>> Lire aussi : Les coptes d'Egypte célèbrent Noël après une année sanglante

Les nouvelles mesures semblent toutefois suggérer l'existence de dissensions au sein de l'Eglise qui pourraient être à l'origine du meurtre de l'évêque, les autorités ecclésiastiques adoptant un silence entier sur ce sujet.

La police parle elle d'un possible "acte criminel".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG