Liens d'accessibilité

Le nombre d'exécutions historiquement bas aux Etats-Unis


Un homme marche devant une branche du département de justice dans la prison de Rosharon, au Texas, le 12 août 2014.

Le nombre d'exécutions et de condamnations à la peine de mort continuent à baisser aux Etats-Unis depuis 2000, avec des chiffres qui n'avaient pas été aussi bas depuis 1991.

Selon le rapport du Death Penalty Information Center, 20 prisonniers ont été exécutés et 30 accusés ont été condamnés à la peine de mort en 2016, des chiffres historiquement bas.

Mais ce record n'est pas une surprise. Depuis 1997, le nombre de condamnations a commencé à baiser, entraînant la baisse du nombre d'exécutions.

Une géographie précise

Bien que les chiffres baissent, l'opinion publique de certains Etats reste favorable à la peine de mort. Cette année, trois Etats - la Californie, le Nebraska et l'Oklahoma - ont rejeté des propositions qui auraient fait disparaître la peine de mort.

Le Nebraska a rétabli la peine capitale par 61% des voix. Le référendum a annulé une loi du Parlement local qui l'avait abolie l'année dernière.

Certains Etats, voire certains comtés, concentrent la majorité des condamnations. En 2015 et 2016, le Texas, la Géorgie et le Missouri représentent 85% des exécutions et en 2016, elles sont regroupées dans le système judiciaire de 27 comtés sur les 3000 existants.

Mais la baisse se vérifie même dans ces Etats. Le Texas a exécuté pratiquement moitié moins de personnes : 7 en 2016 contre 13 en 2015.

La Californie concentre le plus de condamnés, près de 740, mais n'a pas exécuté un seul prisonnier depuis 2006.

Une loi qui continue à évoluer

En janvier dernier, le Congrès a jugé inconstitutionnel le système judiciaire de Floride qui autorisait les juges à donner la peine de mort quand le jury avait choisi la prison à vie.

En Alabama et dans le Delaware, une nouvelle loi donne la possibilité de revenir sur une peine de mort donnée par un jury. Cette année, le Delaware a aboli la peine de mort, et automatiquement transféré les condamnés à mort auprès des prisonniers à vie.

Les injections létales sont régulièrement pointées du doigt : mal dosées, elles peuvent entraîner une grande souffrance. Des entreprises pharmaceutiques ont ainsi décidé de ne plus fournir les centres pénitentiaires qui utilisaient cette méthode.

En chiffres

  • Il devrait y avoir 30 condamnations de peine de mort en 2016, soit 39% de moins qu'en 2015.
  • Deux Etats, la Floride et le Delaware ont déclaré la peine de mort comme inconstitutionnelle cette année.
  • Depuis 1976, 1442 personnes ont été exécutées dans le système judiciaire américain.
  • En 2016, 19 Etats n'ont plus la peine de mort, sur les 50 Etats américains, et se concentrent surtout dans le nord-est du pays.

XS
SM
MD
LG