Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le monde du sport a souffert du coronavirus en 2020


Le symbole des jeux olympiques exposé à Tokyo, Japon, le 4 mars 2020.

Le monde du sport n’a pas échappé à la crise sanitaire mondiale liée à la pandémie du nouveau coronavirus. Entre suspensions de championnats, reprises sans spectateurs et reports de compétitions, les amoureux du sport sont passés par toutes les émotions.

Sur le continent africain, cette fin d’année 2020 a surtout été marquée, dans le domaine du football, sport roi et le plus populaire en Afrique, par la suspension du président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad.

L’auteure de sa suspension, la commission d’éthique de la FIFA, a mis le Malgache sur le banc de touche pour cinq ans, lui reprochant plusieurs manquements éthiques dont corruption et détournements de fonds. Comme il fallait s’y attendre, M. Ahmad a saisi le Tribunal arbitral du sport, demandant à la juridiction sportive de suspendre cette décision, avec en ligne de mire sa candidature à un deuxième mandat à la tête du football africain lors d'un scrutin prévu le 12 mars 2021.

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, prononce un discours lors de la 40e assemblée générale ordinaire de la CAF le 2 février 2018 dans la ville marocaine de Casablanca.
Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, prononce un discours lors de la 40e assemblée générale ordinaire de la CAF le 2 février 2018 dans la ville marocaine de Casablanca.

Quatre autres candidats sont en lice, l’Ivoirien Jacques Anouma, le président de la fédération sénégalaise de football, Augustin Senghor, celui de la fédération mauritanienne, Ahmed Yahya et le milliardaire sud-africain, Patrice Motsepe, propriétaire des Mamelodi Sundowns.

Cette suspension du président de la CAF a divisé les Africains, certains dénonçant une main mise du président de la Fifa, Gianni Infantino, sur l’institution continentale qui voudrait prendre son indépendance. D’autres y voient simplement un retour des vieux démons (corruption, abus de pouvoir, etc) dans la cage.

Sur le terrain, les compétitions ont été affectées

Même si cette suspension de M. Ahmad reste le fait dominant en cette fin d’année 2020, il ne faut pas perdre de vue les effets dévastateurs du Covid-19 sur les différents championnats nationaux.

Certains ont tout simplement arrêté leurs compétitions, proclamant des vainqueurs ou non. D’autres ont suspendu pour reprendre dans des conditions peu sportives, sans spectateurs alors que le sport se nourrit de spectacle.

Pour ce qui est des compétions de football inter-clubs sur le continent, la ligue des champions a vu le sacre du club égyptien d'al-Ahly qui a décroché son 9e titre de champion d'Afrique en battant le Zamalek (2-1), son grand rival cairote, dans une finale 100% égyptienne.

Les joueurs d'Al Ahly célèbrent la victoire de la finale de la Ligue des champions de la CAF entre les équipes égyptiennes du Zamalek et d'Al-Ahly au Stade international du Caire, dans la capitale égyptienne, le 27 novembre 2020.
Les joueurs d'Al Ahly célèbrent la victoire de la finale de la Ligue des champions de la CAF entre les équipes égyptiennes du Zamalek et d'Al-Ahly au Stade international du Caire, dans la capitale égyptienne, le 27 novembre 2020.

Peu avant cette finale, le club marocain la Renaissance sportive de Berkane a remporté la Coupe de la Confédération de la CAF, en battant en finale le club égyptien Pyramids FC, 1 à 0.

Des sacres dans la douleur, plusieurs joueurs ayant été contrôlés positifs au coronavirus lors des matches, mais qui n’enlèvent rien au mérite de ces formations qui se sont battues jusqu’au bout.

L’Afrique a souffert du report de la BAL

Toujours en Afrique, mais dans une autre discipline, la balle au panier, le lancement du premier tournoi de la Basketball Africa League, prévu les 13 et 14 mars à Dakar, a été reporté, à cause du coronavirus.

Le report de cette première édition a douché les espoirs de voir une véritable compétition de basketball se développer sur le continent, surtout lorsqu’elle est créée et co-organisée par la prestigieuse ligue nord-américaine (NBA).

La NBA triplement atteinte

L’année 2020 avait déjà durement commencé pour les amoureux du sport aux Etats-Unis. Dès le 26 janvier, Kobe Bryant, une des plus grandes stars NBA de tous les temps, est décédé dans le crash de son hélicoptère, survenu à Calabasas dans le sud de la Californie.

Le quintuple champion NBA avec les Lakers, son club de toujours, double champion olympique avec Team USA en 2008 et 2012, était à bord de son hélicoptère privé avec sa fille Gianni et trois autres personnes, lorsque celui-ci est brusquement tombé, avant de s'enflammer.

Les Américains et le monde entier continuaient de pleurer sa mort, ignorant qu’une autre tragédie mondiale qui a commencé en Chine allait frapper leur pays de plein fouet, n’épargnant rien.

Jennifer Hudson chante un hommage à l'ancienne star de la NBA Kobe Bryant et à sa fille Gianna, qui ont été tués dans un accident d'hélicoptère le 26 janvier, avant le match de basket de la NBA All-Star, le dimanche 16 février 2020, à Chicago.
Jennifer Hudson chante un hommage à l'ancienne star de la NBA Kobe Bryant et à sa fille Gianna, qui ont été tués dans un accident d'hélicoptère le 26 janvier, avant le match de basket de la NBA All-Star, le dimanche 16 février 2020, à Chicago.

Puis arrive cette date du 11 mars 2020 où la NBA a annoncé la suspension de sa saison après que le pivot français du Utah Rudy Gobert a contracté le coronavirus. Un choc pour des millions de fans de la balle orange à travers le monde, mais surtout un nouveau coup dur pour la NBA, après les disparitions de deux figures majeures, son ancien patron David Stern et la légende Kobe Bryant. Les matches de basket arrêtés, les calvaires des amoureux de la NBA ne se sont pas arrêtés pour autant.

La reprise espérée de la balle au panier le 31 juillet s’est heurtée au désistement de certains basketteurs qui disent ainsi apporter leur soutien au mouvement Black Lives matter, suite à la mort, entre temps, de Georges Floyd des suites de violences policières.

Ajoutée à l’équation nouveau coronavirus, l’opération fut difficile à résoudre pour la NBA qui est quand même parvenue à convaincre les joueurs pour une reprise à huis clos dans la bulle d'Orlando, tout en leur permettant d’apporter leur contribution à la lutte contre les violences policière à leur manière, à travers des Tee-shirt notamment.

C’est dans ce contexte que les Los Angeles Lakers ont été sacrés champions NBA pour la 17e fois de leur histoire, égalant le record des Boston Celtics, après avoir battu 106 à 93 le Heat de Miami.

Cette saison avait commencé dans la tragédie, particulièrement pour les Lakers dont Kobe Bryant en est une légende, mais elle s’est finalement conclue dans la liesse, au terme d'une saison unique, la plus longue que la NBA ait connue.

Le Bayern Munich trop fort en Europe

En Europe, le club de football allemand du Bayern Munich a battu le Paris Saint-Germain de Kylian Mbappé et Neymar, en finale de la ligue des champions, 1 - 0.

L'attaquant français Kylian Mbappé lors du match de football de l'UEFA Nations League entre la Suède et la France le 5 septembre 2020 à la Friends Arena de Solna, près de Stockholm.
L'attaquant français Kylian Mbappé lors du match de football de l'UEFA Nations League entre la Suède et la France le 5 septembre 2020 à la Friends Arena de Solna, près de Stockholm.

Les Bavarois ont été trop solides pour les Parisiens, mais pas qu’eux seulement. Même le FC Barcelone de Lionel Messi en a fait les frais, humilié 8-2 en demi-finale. Cette humiliation a suscité des envies d’aller voir ailleurs chez la superstar du club, Messi, qui avait décidé de partir du FC Barcelone, son seul club jusque-là, avant de se raviser et renoncer à son idée. Mais l’Argentin aura quand même réussi a créé un véritable coup de tonnerre dans le monde.

Les JO Tokyo 2020, victimes du coronavirus

Face à la pandémie de coronavirus, les Jeux olympiques de Tokyo prévus initialement en 2020 ont été officiellement reportés, une première pour des JO de l'ère moderne en temps de paix.

Auparavant seuls les deux conflits mondiaux du 20e siècle avaient entraîné le report technique puis l'annulation de Jeux. Ce report des JO a totalement bousculé le calendrier de l’athlétisme mondial.

Le Comité international olympique et le Sénégal ont décidé de reporter à 2026 les Jeux olympiques de la jeunesse, initialement prévu pour 2022 à Dakar. Cette compétition réservée aux athlètes de 14 à 18 ans, et organisée tous les deux ans depuis la première édition en 2010 à Singapour, allait se tenir pour la première fois sur le continent africain.

Des compétitions ont cependant eu lieu sur les pistes et dans les salles, même sans spectateurs. En triple saut, l’athlète burkinabè, Hugues Fabrice Zango, a réalisé un saut de 17m77 en salle en février 2020, établissant du coup un nouveau record du monde de la discipline au meeting de Paris.

Avec ce bond, Hugues Fabrice Zango a battu son propre record d'Afrique en salle du triple saut et devient ainsi le quatrième meilleur performeur mondial dans la discipline. Sur les pistes, le Kényan Kibiwott Kandie, 24 ans, a explosé le record du monde du semi-marathon hommes à Valence (Espagne) en remportant la course en 57 min 32 s, devant le champion du monde ougandais Jacob Kiplimo (57 min 37 s).

Le nouveau coronavirus a fait des victimes

La nouvelle de son décès a surtout sonné l’Afrique. L'ancien-président de l'Olympique de Marseille Pape Diouf, 68 ans, est décédé à Dakar du coronavirus. Ancien journaliste, agent de joueurs puis dirigeant de l'OM de 2005 à 2009, M. Diouf avait notamment contribué à bâtir l'équipe championne de France 2010, après 17 années sans titres pour l'OM.

Pape Diouf lors d'une conférence de presse, le 20 novembre 2014.
Pape Diouf lors d'une conférence de presse, le 20 novembre 2014.

2020 a aussi emporté un autre champion Sénégalais, Papa Bouba Diop, décédé à l'âge de 42 ans des suites d'une longue maladie. Le buteur des Lions de la Téranga restera dans l'histoire comme le premier buteur sénégalais de l'histoire de la Coupe du monde lors du match d'ouverture du Mondial-2002 à Séoul. Avec trois réalisations, il demeure le meilleur buteur de l’histoire du Sénégal en Coupe du monde, tous marqués lors du mondial 2002.

Cette fin d’année 2020 s’est aussi illustrée avec la disparition de Diego Armando Maradona. La légende du football mondial est décédée à l'âge de 60 ans, suite à une insuffisance respiratoire.

Le légendaire numéro 10 de la sélection albicéleste avait captivé les fans de football du monde entier dans les années 1980 et 1990, de sorte que le journal El País a affirmé que le Pibe de Oro, l’enfant d’or, est né deux fois : "d’abord juridiquement le 30 octobre 1960 dans la banlieue de Buenos Aires, puis le 22 juillet 1986 à Mexico lorsqu’il marqua ce qui reste connu dans les annales du football comme 'le but magique' face à l’Angleterre".

  • 16x9 Image

    Yacouba Ouedraogo

    Yacouba Ouedraogo a fait ses premiers pas dans le journalisme en 2013 en tant que journaliste-reporter-présentateur au Burkina Faso. Il a rejoint la rédaction de VOA Afrique en 2017 et couvre principalement les sports avec la rubrique Sportissimo et Sporama.

XS
SM
MD
LG