Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le magnat des casinos Steve Wynn quitte ses fonctions au parti républicain américain


Le magnat d'aCasino Steve Wynn lors d'une conférence de presse à Medford, Massachusetts, le 15 mars 2016.

Le magnat américain des casinos Steve Wynn a quitté samedi ses fonctions de responsable des finances du parti républicain au lendemain de la publication d'accusations d'agression sexuelle sur plusieurs employées de son groupe, qu'il dément.

"J'ai accepté aujourd'hui la démission de Steve Wynn du poste de responsable des finances du Comité national républicain", a déclaré la présidente du parti, Ronna McDaniel, dans un communiqué envoyé à des médias américains.

Cette dernière aurait évoqué le dossier avec le président américain Donald Trump samedi matin, selon le site Politico qui cite une source proche du dossier. Steve Wynn avait été nommé à ces fonctions après l'arrivée à la Maison Blanche du magnat de l'immobilier.

>> Lire aussi : Trump dénonce "les histoires inventées" des femmes qui l'accusent

Le Wall Street Journal a rapporté vendredi plusieurs incidents supposés, lors desquels le PDG de Wynn Resorts aurait touché la poitrine d'une employée sans son consentement, forcé une autre à un rapport sexuel ou obtenu d'une troisième, masseuse, qu'elle le masturbe.

Ce quotidien dit avoir interrogé plusieurs dizaines de personnes, qui ont décrit, selon le quotidien, "un historique de comportement sexuel inapproprié qui s'étale sur plusieurs décennies".

Agé de 76 ans, Steve Wynn a qualifié d'"absurde" l'idée même qu'il ait pu agresser sexuellement une femme, dans une réaction transmise vendredi à l'AFP par une porte-parole de Wynn Resorts.

>> Lire aussi : La chute du sénateur américain Al Franken

"Nous sommes aujourd'hui dans un monde où des gens peuvent porter des accusations, sans se préoccuper de la vérité", a-t-il déclaré, et la personne visée "a alors le choix de survivre à cette publicité diffamante ou de se lancer dans des procédures judiciaires sur plusieurs années".

Il a affirmé que son ancienne épouse Elaine était à l'origine de ces accusations, destinées à la favoriser, selon lui, dans la procédure qui les oppose. Elle réclame la révision des conditions du divorce en sa faveur.

Steve Wynn contrôle 11,8% du capital de Wynn Resorts, tandis que son épouse en détenait 9,4% fin 2016, selon le rapport annuel du groupe. Selon la valeur du titre à la clôture jeudi, la participation de Steve Wynn pèse 2,4 milliards de dollars et celle d'Elaine, 1,9 milliard.

Le groupe Wynn Resorts a également dénoncé une manoeuvre d'Elaine Wynn pour "ternir la réputation de M. Wynn", dans une déclaration transmise à l'AFP.

La société assure se conformer "aux standards les plus élevés en matière d'éthique".

Parti d'un petit groupe de salles de bingo dans le nord-est des Etats-Unis, Steve Wynn a bâti un empire du jeu sur son nom, et a notamment fait construire les casinos Mirage et Bellagio à Las Vegas.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG