Liens d'accessibilité

Le gendre de Donald Trump rencontre le dirigeant kurde irakien à Erbil


Le gendre et principal conseiller du président Donald Trump, Jared Kushner, salue des officiels à son arrivée au ministère de la Défense à Bagdad, Irak, 3 avril 2017.

Jared Kushner, gendre et collaborateur de Donald Trump, et un haut responsable militaire américain ont rencontré mardi à Erbil le dirigeant kurde Massoud Barzani, au deuxième jour de leur visite en Irak.

La visite de M. Kushner en Irak illustre la confiance qu'accorde le président américain à cet homme de 36 ans, devenu l'un des plus puissants de Washington alors qu'il n'avait pas d'expérience politique avant l'élection de son beau-père.

Il est l'époux d'Ivanka Trump, fille aînée et conseillère du président américain.

Accompagné notamment du général Joseph Dunford, le plus haut gradé américain, Jared Kushner a rencontré dans la capitale de la région autonome du Kurdistan irakien plusieurs importants dirigeants locaux, dont le président Massoud Barzani, le Premier ministre Nechirvan Barzani et Masrour Barzani, fils du président et haut responsable de la sécurité dans la région autonome.

Les journalistes n'ont pas pu assister aux pourparlers.

Selon le compte Twitter de Masrour Barzani, la rencontre a été "productive". Elle a porté sur la lutte contre le groupe Etat islamique (EI) et sur "les plans pour le jour d'après", en référence à la possible chute de l'organisation jihadiste et la reprise de la région de Mossoul (nord).

Les forces irakiennes sont engagées depuis le 19 février dans une féroce bataille pour reprendre à l'EI la partie ouest de Mossoul, son dernier grand bastion en Irak.

Elles sont soutenues par la coalition internationale antijihadistes menée par Washington, qui effectue des frappes contre le groupe ultraradical sunnite.

Les forces kurdes prennent également part à l'opération pour la reprise de Mossoul mais ne combattent pas dans la ville.

Après la libération de Mossoul et de la province de Ninive, Erbil entend incorporer à la région autonome du Kurdistan des territoires du nord de l'Irak que Bagdad entend remettre sous sa tutelle, ce qui laisse entrevoir de possibles contentieux territoriaux.

Lundi, MM. Dunford et Kushner avaient rencontré le Premier ministre irakien Haider al-Abadi et le ministre de la Défense Irfan al-Hayali à Bagdad pour évoquer la lutte contre l'EI.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG