Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Le Congrès renouvelle l'interdiction de fermeture de la prison de Guantanamo

Une vue de la prison de Guantanamo, 21 novembre 2013.

Le Congrès américain, à majorité républicaine, a renouvelé l'interdiction de transférer aux Etats-Unis des détenus de la prison de Guantanamo, sur l'île de Cuba, afin d'empêcher le président Barack Obama de fermer le centre de détention militaire.

Le Sénat a voté par 91 contre 3 en faveur de la grande loi sur la défense 2016, dans laquelle est réinscrite l'interdiction faite au Pentagone d'utiliser des fonds pour transférer sur le sol américain des détenus de la prison. La Chambre des représentants l'avait adoptée la semaine dernière par 370 contre 58.

Une première version de la loi avait été adoptée en octobre mais Barack Obama y avait opposé son veto, notamment à cause des restrictions sur Guantanamo. Cette fois, la Maison Blanche n'a pas menacé de veto, qui serait futile puisque le Congrès disposerait de la majorité de deux tiers nécessaire pour le surmonter.

Les transfèrements aux Etats-Unis ont été interdits par le Congrès en 2011, empêchant de fait le président américain de tenir sa promesse de fermer la prison militaire créée en 2002 et dans laquelle 112 prisonniers de la "guerre contre le terrorisme" de l'après 11-Septembre se trouvent encore.

Mais l'exécutif prépare ouvertement un plan pour transférer aux Etats-Unis les 59 détenus considérés comme les plus dangereux (les 53 autres étant classés comme transférables à l'étranger). Plusieurs sites pour les accueillir sont à l'étude, en Caroline du Sud, dans le Kansas et le Colorado. Le Pentagone doit rendre public très prochainement un rapport à ce sujet.

Une telle décision se ferait en défiance totale du Congrès, et les républicains majoritaires dénoncent depuis plusieurs semaines un acte qui serait illégal.

"Le Sénat a adopté de nombreuses fois depuis des années cette interdiction, soutenue par des membres des deux partis", a rappelé Mitch McConnell, chef de la majorité républicaine du Sénat.

Les élus des Etats où est envisagée la future prison pour enfermer les détenus de Guantanamo sont particulièrement furieux, disant craindre que le lieu devienne une cible d'attaques.

Avec AFP

Toutes les actualités

Le Sahel recevra environ 152 millions d'aide américaine pour gérer sa crise humanitaire

Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:54 0:00

Ruth Bader Ginsburg: derniers hommages solennels au Capitole

Le cercueil de la regrettée Ruth Bader Ginsburg, juge associée à la Cour suprême, arrive au Capitole américain à Washington, aux États-Unis, le 25 septembre 2020. (Photo: REUTERS/Joashua Roberts)

La dépouille de la juge progressiste de la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg a reçu vendredi ses derniers hommages solennels au Capitole des Etats-Unis, en présence du candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden et de sa colistière, Kamala Harris.

Une semaine tout juste après le décès à 87 ans de cette icône féministe et progressiste, son cercueil, drapé d'un drapeau américain, a quitté le siège du Congrès, traversant une haie d'honneur formée, en vaste majorité, par des femmes.

L'ancien vice-président Joe Biden, son épouse Jill Biden, ainsi que la candidate démocrate à la vice-présidence, Kamala Harris, tous masqués, s'étaient plus tôt recueillis devant sa dépouille, après une courte cérémonie dans la salle des Statues.

"Sa disparition est une perte incalculable pour notre démocratie et tous ceux qui luttent pour construire un meilleur avenir à nos enfants", a écrit la présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi.

Ruth Bader Ginsburg est la première femme à recevoir ce niveau d'hommage ("to lie in state") au Capitole et la "première personne de confession juive", avait-elle expliqué jeudi en soulignant toutes les barrières que la magistrate avait franchies au cours de sa vie.

Une femme rabbin a prononcé un discours et chanté des psaumes. Une soprano américaine accompagnée d'une pianiste figurait aussi au programme des hommages à cette grande amatrice d'opéra.

Avant elle, la dépouille de Rosa Parks, figure de la lutte pour les droits civiques, avait été exposée sous la rotonde en 2005.

Pompes au Capitole

Dans ce cadre solennel, une curieuse scène a surpris.

Devant le cercueil, un homme s'est soudainement mis au sol pour faire trois pompes. Il s'agissait de Bryant Johnson, l'entraîneur personnel de la juge dont la petite taille, 1,54 m, et frêle stature cachait une grande énergie.

Avec lui "je fais 10 pompes, puis je respire, puis j'en fais dix autres. Puis +la planche+, que je trouve plus difficile, durant 30 secondes, puis je me relâche, et 30 secondes supplémentaires", avait-elle raconté en 2016 à propos de ses deux rendez-vous par semaine.

L'entraîneur avait même publié un livre d'exercices de gym à l'effigie de la magistrate devenue icône pop en 2017.

Absence notable dans l'assemblée au Capitole: les chefs des républicains au Sénat, Mitch McConnell, et à la Chambre, Kevin McCarthy.

A la fin de la cérémonie, des élues républicaines et démocrates du Congrès, et une poignée d'hommes, se sont rassemblés, main sur le coeur, dans une haie d'honneur sur les marches du Capitole. Un rare signe d'union alors que son décès a précipité une bataille politique acharnée.

Sous les huées, Donald Trump était venu se recueillir jeudi devant la dépouille de "RBG" exposée à l'entrée de la Cour suprême.

Le milliardaire républicain a engagé au pas de course le processus pour la remplacer et ancrer durablement la Cour suprême dans le conservatisme, ce qui pourrait profondément modifier la société américaine: il doit annoncer samedi qui il souhaite nommer à ce poste influent.

Ruth Bader Ginsburg sera inhumée dans l'intimité la semaine prochaine au cimetière national d'Arlington, proche de Washington.

L'ONU en format virtuel: craintes de piratage informatique

L'ONU en format virtuel: craintes de piratage informatique
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:55 0:00

Eco: l'économie touristique malgache en berne

Eco: l'économie touristique malgache en berne
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:31 0:00

L'Union Européenne appelle à durcir les mesures de contrôle anti-Covid

L'Union Européenne appelle à durcir les mesures de contrôle anti-Covid
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:57 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG