Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le Congrès américain repousse au 21 décembre la menace d'un "shutdown"


Le Congrès américain

Le Congrès américain a prolongé jeudi jusqu'au 21 décembre une loi budgétaire partielle, ce qui repousse à cette date la menace d'une paralysie de certaines administrations américaines si démocrates, républicains et Donald Trump ne parviennent pas d'ici là à un accord de financement.

La lutte contre l'immigration clandestine et le fameux "mur" voulu par le président américain à la frontière avec le Mexique sont au coeur des tractations en coulisses.

La date butoir de cette renégociation avait d'abord été fixée à ce vendredi, minuit. Mais les nombreuses cérémonies et la journée de deuil national décrétée mercredi, après le décès de l'ex-président américain George H.W. Bush, ont ralenti les débats.

La Chambre des représentants a donc accepté jeudi à l'unanimité de prolonger les financements partiels couvrant certaines administrations, notamment le département de la Sécurité intérieure, responsable de la sécurité aux frontières. Le Sénat a ensuite approuvé la mesure, sans opposition.

Républicains et démocrates ont donc deux semaines pour se mettre d'accord, faute de quoi le pays sera plongé dans un "shutdown" partiel à la veille des fêtes de fin d'année. Lorsque les lois budgétaires arrivent à échéance, les financements sont soudainement asséchés, provoquant la paralysie des administrations affectées.

Les républicains dominent pour l'instant le Congrès. Mais toute loi budgétaire doit être adoptée par 60 voix sur 100 au Sénat, où ils ne disposent que de 51 sièges. Et à partir du 3 janvier, les démocrates reprendront le contrôle de la Chambre des représentants. Un contexte qui ne les motive pas à céder sur les demandes du président républicain.

Les démocrates proposent de débloquer une enveloppe de 1,6 milliard de dollars pour la sécurité aux frontières. Mais pas question d'utiliser ces fonds pour financer le "mur", a encore mis en garde jeudi leur chef au Sénat, Chuck Schumer.

Si les républicains ne soutenaient pas cette mesure, les démocrates proposeraient de passer six autres lois budgétaires concernant d'autres administrations, qui font consensus, et se contenteraient de prolonger le financement actuel de la Sécurité intérieure.

"Nous ne voulons pas d'un +shutdown+ à Noël, bien que le président Trump semble se vanter d'en vouloir un", a poursuivi M. Schumer.

Les chefs démocrates du Congrès, Chuck Schumer et Nancy Pelosi, pourraient rencontrer Donald Trump la semaine prochaine, selon des médias américains.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG