Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La semaine des Africains en NBA : Embiid meilleur marqueur


Le Camerounais Joël Embiid finira-t-il MVP de la saison ?

Comme chaque vendredi, VOA revient sur les performances des joueurs africains de NBA.

En attendant peut-être d’autres récompenses, Joël Embiid vient de remporter le titre de meilleur marqueur de la NBA avec 30,6 pts par match. Il est le premier Africain, et même le premier non-Américain à s'adjuger la mise. Le Camerounais est aussi le cinquième rebondeur de la ligue (11,7).

Ces chiffres illustrent bien la grosse saison du natif de Yaoundé, qui a littéralement porté les Sixers, avant d’être rejoint par James Harden. Philadelphie termine à la quatrième place à l’Est – mais avec autant de victoires que Boston et Milwaukee.

Malgré les départs successifs, les Toronto Raptors sont toujours compétitifs, et la solidité de Pascal Siakam n’y est bien sûr pas étrangère.

Avec des statistiques en hausse (22,8 pts, 8,5 rbds, 5,3 pds), il s’est imposé comme le leader de l’équipe canadienne qui termine à une bonne cinquième place, juste derrière les grandes écuries.

Son duel au premier tour face à son compatriote Embiid est certainement l’un des plus gros événements récents du basket camerounais, et même africain.

Pour sa deuxième saison, son coéquipier nigérian Precious Achiuwa a confirmé ses bonnes dispositions entrevues l’an dernier. Ses statistiques ont quasiment doublé (9,1 pts et 4,5 rbds) et il a ajouté un tir à trois-points plutôt fiable à sa panoplie. Bref, il faudra aussi compter sur un troisième Africain pour ce Sixers-Raptors !​

Bismack Biyombo termine la saison avec 14 points et 9 rebonds face à Sacramento. Peu utilisé après les retours de blessures, il a néanmoins démontré son efficacité à chaque fois qu’on a fait appel à lui. Son expérience sera peut-être utile aux Phœnix Suns lors des play-offs où ils affronteront le vainqueur du match Clippers-Pelicans.

L’expérience, c’est aussi ce qu’apporte Serge Ibaka aux Milwaukee Bucks. Auparavant aux Clippers, le Congolais reste dans un rôle d’appoint, mais sa défense et sa capacité à shooter de loin ne seront pas inutiles aux champions sortants, opposés à Chicago pour le premier tour.

Le tableau des play-offs

À l’image d’une année réussie, le rookie (débutant) Jonathan Kuminga finit la saison régulière sur deux sorties à 18 points. Au vu de son inexpérience, il se pourrait que son rôle diminue un peu lors des play-offs, mais le Congolais n’a peut-être pas fini de nous surprendre. Au premier tour, ses Golden State Warriors affrontent Denver.

Peu utilisé, le Sénégalais Gorgui Dieng est tout de même entré en jeu (2’) lors du premier match du play-in. Victorieux de Charlotte, les Hawks d’Atlanta doivent encore écarter Cleveland pour parvenir aux play-offs.

Seulement 9 secondes de jeu pour le Nigérian Josh Okogie lors de la victoire des Minnesota Timberwolves contre les Los Angeles Clippers lors du play-in. Les Wolves obtiennent le droit de se mesurer à Memphis pour le premier tour.

Petite lumière au milieu de la saison ratée des Los Angeles Lakers, Wenyen Gabriel termine l’année par un joli double-double (14 pts-10 rbds). L’effectif des Angelinos devrait être bien chamboulé d’ici l’an prochain, mais on devrait bien revoir le Sud-Soudanais quelque part.

XS
SM
MD
LG