Liens d'accessibilité

La sanction contre Ronaldo confirmée en appel


Cristiano Ronaldo sanctionné d’un carton rouge lors du match aller de la super-coupe d’Espagne entre son équipe, le Real Madrid et Barcelone, à Barcelone, Espagne, 13 août 2017.

La Fédération espagnole de football a rejeté mercredi l'appel de Cristiano Ronaldo et maintenu la sanction de cinq matches de suspension infligée à la star du Real Madrid, coupable d'avoir bousculé l'arbitre dimanche face au FC Barcelone (3-1).

Dans sa décision, le Comité d'appel de la RFEF rejette l'argument avancé par le club d'un "geste instinctif, réflexe, incontrôlé". Il maintient la sanction prise en première instance: un match de suspension pour le carton rouge reçu, et quatre matches pour le geste d'humeur à l'encontre de l'arbitre, selon son communiqué.

Sur son compte Instagram, Ronaldo a réagi en criant à "la persécution", dans un message plein de points d'exclamations: "Impossible de rester indifférent à cette situation, cinq matches!!"

"Ça me semble exagéré et ridicule, on appelle ça de la persécution! Merci à mes coéquipiers et aux supporters pour leur soutien!!!", a écrit l'attaquant-vedette du Real.

Cette décision n'est désormais susceptible d'appel que devant le Tribunal administratif du sport (TAD) espagnol, qui doit être saisi sous quinze jours.

Ronaldo a été exclu à la 83e minute dimanche au Camp Nou lors du match aller de la Supercoupe d'Espagne après avoir écopé d'un carton jaune pour avoir enlevé son maillot en célébrant son but (80e), puis d'un second avertissement discutable pour simulation dans la surface. Incrédule, Ronaldo a poussé dans le dos l'arbitre avant de quitter la pelouse.

La sanction infligée au quadruple Ballon d'Or portugais a fait d'autant plus jaser en Espagne que l'attaquant barcelonais Luis Suarez, coupable d'une simulation grossière pour obtenir un penalty, n'a pour sa part pas été sanctionné.

Mardi, l'entraîneur du Real Madrid Zinédine Zidane s'était dit très "contrarié" par la sanction infligée à Cristiano Ronaldo, la jugeant disproportionnée par rapport au geste commis. "Au final pour très peu de choses, ça fait lourd pour lui", avait dit Zidane.

En l'état, le buteur-vedette du Real devrait ainsi rater, en plus du match retour mercredi soir au stade Santiago-Bernabeu (21h00 GMT), les quatre premières rencontres de Championnat d'Espagne contre le Deportivo La Corogne, Valence, Levante et la Real Sociedad.

Il pourra, en revanche, jouer pour la première journée de la phase de groupes de Ligue des champions le 12 ou 13 septembre.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG