Liens d'accessibilité

La police italienne démantèle un réseau de passeurs

  • VOA Afrique

Un policier italien se tient devant un écran qui montre des migrants dans un camion, à Milan, Italie, le 30 janvier 2017.

La police italienne a annoncé jeudi l'arrestation de sept personnes et le démantèlement d'un réseau de passeurs qui faisaient arriver clandestinement des migrants depuis la Grèce et l'Albanie.

Selon un communiqué de la police, "des contrebandiers historiques" de Brindisi (sud) utilisaient leur expérience dans la contrebande de cigarettes pour transporter ces migrants essentiellement syriens mais aussi irakiens ou somaliens.

Les migrants rejoignaient la Grèce via la Turquie, puis des membres de la bande les logeaient dans les environs d'Athènes et, le moment venu, les transportaient en camion jusqu'à la côte où les migrants s'embarquaient pour rejoindre l'Italie.

"Pour ce dernier trajet, le prix réclamé à chaque migrant tournait autour de 4.500 euros", assure la police.

Selon les enquêteurs, la bande comptait 26 personnes: des Italiens, des Grecs et des Albanais, dont six résidant en Grèce et en Albanie qui n'ont pas été identifiés.

Les sept principaux membres, six Italiens et un Grec d'origine irakienne, ont été arrêtés et une embarcation utilisée pour le transport des migrants a été placée sous séquestre.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG