Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

République du Congo

La majorité présidentielle critique l'action du gouvernement

Les participants aux universités de la majorité présidentielle à Brazzaville, Congo, le 30 avril 2019. (VOA/Arsène Séverin)

Au Congo-Brazzaville, les leaders politiques proches du président Denis Sassou Nguesso ont dénoncé le manque d'action dans la lutte contre la corruption et l'absence des solutions aux problèmes de la population.

En 22 ans de pouvoir depuis la fin de la guerre de 1997, jamais la majorité présidentielle ne s'était livrée à tel exercice. Critiquer sans tabou l'action du gouvernement, avant de proposer des solutions.

Pour Pierre Ngolo, le secrétariat général du PCT, le parti présidentiel, prône "une réflexion collective, critique, rigoureuse et sans tabou qui donne à la fin des vraies réponses aux vrais sujets de préoccupation de nos compatriotes".

La majorité présidentielle critique l'action du gouvernement
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:30 0:00

"Devant les interrogations, le doute et les inquiétudes des citoyens sur leur quotidien, nous devrons penser, bien penser et agir efficacement pour autant qu'il nous incombe de redonner espoir et confiance aux Congolais. A tout notre peuple, nous demandons de vaincre le scepticisme".

La critique de la majorité présidentielle a touché tous les domaines, et la question lancinante de la corruption a été sur toutes les lèvres.

Extrait du communiqué final de ces universités de la majorité au pouvoir : "La corruption, la concussion, la fraude et autres crimes économiques occasionnent des enrichissements sans cause et ruinent l'économie nationale. La corruption constitue un véritable fait de société qui gangrène dangereusement la vie des populations. Elle est principalement due à la faiblesse dans la gouvernance, l'impunité. Il faut appliquer la loi sur la déclaration du patrimoine en vue de renforcer la lutte contre les détournements des deniers publics ; rendre opérationnels tous les organes de contrôle et de lutte contre la corruption et tous les actes inciviques, particulièrement la Haute cour de justice et la Haute autorité de lutte contre la corruption. Traduire en justice les auteurs d'actes d'antivaleurs et de faire aboutir les procédures y relatives, quel que soit le statut des personnes incriminées".

Beaucoup de Congolais saluent cette initiative, mais estiment en même temps que le pouvoir se flagelle et se tire une balle dans le pied. Pour l'opposant Paulin Makaya, la solution se trouve dans un dialogue inclusif : "Il faut qu'on mette en place une commission préparatoire mixte paritaire : opposition, pouvoir, société civile et la diaspora, parce qu'il s'agit du pays qui est malade. Il ne faut pas tergiverser. Nous sommes tous de passage, qu'est-ce qu'on va laisser à ces générations futures. Non, il ne faut pas blaguer avec ce peuple qui a trop souffert !"

Les 42 recommandations formulées par la majorité au pouvoir devraient permettre au gouvernement de revoir sa copie, jusque-là insatisfaite.

Toutes les actualités

Plus de 25.000 autochtones sont menacés d'apatridie au Congo

Plus de 25.000 autochtones sont menacés d'apatridie au Congo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:54 0:00

La déforestation fait disparaître les chenilles, aliment cher aux populations autochtones

Femmes pygmées à Sembe, dans la Sangha, au nord Congo, le 30 octobre 2021.

Dans les villages des districts de Sembe, de Souanké et de Mokeko, dans la Sangha, au nord Congo, les populations autochtones constatent la rareté des chenilles suite au changement climatique. Faute de solution, il se plaignent de la déforestation.

La population autochtone, considérée comme gardienne de la forêt, subit depuis un moment les effets du changement climatique. Cela impacte leur mode de vie, notamment dans la production de la nourriture où les saisons deviennent de plus en plus courtes.

La situation inquiète. Les pygmées de la Sangha regrettent les temps anciens où il y avait de la nourriture pour tous.

"Aujourd’hui, tout a changé. On court après la pluie. On est souvent surpris par le rythme des pluies qui s’arrêtent", témoigne Simon Koumou, autochtone de Sembé.

Les pygmées du nord Congo vivent particulièrement de la collecte des chenilles, "Mbinzo". Cet aliment riche en protéine est quasiment en voie de disparition, à cause de la déforestation. C’est ce que rapportent les femmes autochtones du village Mokeko.

"La présence humaine au cœur de nos forêts fait disparaître de la nourriture ", affirme Jacqueline Moutoukou, autochtone.

Même constat fait par Bastos, un autochtone de Sembe. " Avant, la collecte des chenilles était bonne. Mais, je n’arrive pas à expliquer pourquoi il y a ce changement. Aujourd’hui, il n’est pas facile d’avoir les chenilles, parce qu’il y a la déforestation", dit-il.

" La nuit à la maison, il y a une grande chaleur, il y a un changement vraiment. Aujourd’hui, on peut faire le tour de la forêt sans trouver une petite quantité de chenilles pour manger avec les enfants", déplore Frédéric Tadinga, autochtone de Mokeko.

Il demande aux sociétés forestières qui exploitent le bois dans leur contrée de respecter les forêts communautaires.

Le président Denis Sassou N’Guesso devrait rentrer bientôt de Glasgow, en Écosse, où il participe à la conférence sur le climat. Avec son homologue de la République démocratique du Congo voisine, Félix Tshisekedi, il tente d'attirer plus d’attention sur la nécessité d'investir dans la préservation des forêts du Bassin du Congo.

Le Festival Congo in Harlem marque son retour à New York

Le Festival Congo in Harlem marque son retour à New York
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:39 0:00

Décès en France de l'ancien Premier ministre Clément Mouamba

Décès en France de l'ancien Premier ministre Clément Mouamba
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:22 0:00

Brazzaville: les ministres ont déclaré leur patrimoine à la Cour suprême

Brazzaville: les ministres ont déclaré leur patrimoine à la Cour suprême
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:50 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG