Liens d'accessibilité

La justice égyptienne réclame la peine de mort pour treize islamistes

  • VOA Afrique

Des officiers de police égyptiens inspectent une voiture, au Caire, le 25 janvier 2014.

Un tribunal du Caire a réclamé dimanche la peine capitale pour treize membres d'un groupe islamiste, verdict qui doit encore être confirmé par le mufti d'Egypte dont l'avis est consultatif.

Les 13 accusés sont soupçonnés d'appartenir à Ajnad Misr (soldats de l'Egypte), un groupe officiellement lancé en janvier 2014 et auteur de nombreuses attaques ciblant l'armée et les forces de sécurité au Caire.

La justice rendra son verdict le 7 décembre après avoir reçu l'avis formel et non contraignant du mufti d'Egypte.

Le parquet a notamment reproché aux accusés, actuellement emprisonnés, d'avoir tué des militaires, des policiers et des civils et d'avoir enclenché des engins explosifs dans plus de 20 lieux dans les gouvernorats du Caire et de Guizeh.

Le juge a rejeté l'appellation "soldats d'Egypte" qualifiant les accusés de "soldats du Diable".

En 2015, le ministère de l'Intérieur avait annoncé la mort de Hamam Mohamed, fondateur du groupe et ancien membre d'Ansar Beit al-Maqdiss, un groupe jihadiste actif dans le Sinaï et qui a depuis prêté allégeance à l'organisation Etat islamique.

Depuis 2013 et la chute du président islamiste Mohamed Morsi, l'armée et la police égyptienne affrontent de nombreux groupuscules extrémistes dans le Sinaï. Certains d'entre eux, comme Ajnad Misr, se sont aussi manifestés par des actions violentes au Caire.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG