Liens d'accessibilité

Raid aérien de l'armée égyptienne contre un convoi de trafiquants venu de Libye


Des avions de l’armée de l’égyptienne lors de l’inauguration d’une nouvelle section du canal de Suez à Ismaïlia, Egypte, 6 août 20154.

L'armée de l'air égyptienne a annoncé jeudi avoir détruit dans l'ouest du pays dix véhicules tout terrain soupçonnés de transporter des armes de contrebande depuis la Libye voisine.

"Dix véhicules 4X4 transportant des armes et des munitions ont été détruits (...) à la suite d'informations obtenues sur le rassemblement d'éléments criminels qui s'apprêtaient à s'infiltrer", en Egypte depuis la Libye, a indiqué le porte-parole de l'armée, le colonel Tamer el-Refaï, dans le communiqué.

L'officier a précisé à l'AFP que "les frappes n'ont été menées qu'une fois que les véhicules ont franchi la frontière" égyptienne, a-t-il ajouté.

Il n'a pas donné d'informations sur le sort des personnes qui se trouvaient dans les véhicules lors de cette attaque menée mercredi.

La Libye, où des autorités rivales et de nombreuses milices se disputent le pouvoir, a sombré dans le chaos après la chute du régime de Mouammar Kadhafi en octobre 2011.

L'Egypte, qui soutient les forces menées par Khalifa Haftar, l'homme fort de l'Est libyen, met régulièrement en garde contre la possibilité de voir l'instabilité en Libye gagner l'Egypte, où des jihadistes affiliés au groupe Etat islamique (EI) mènent régulièrement des attentats contre la police et l'armée.

Les pays voisins de la Libye sont préoccupés par l'insécurité à leurs frontières avec ce pays devenu un territoire de transit à la fois pour des groupes jihadistes, pour des trafiquants d'armes et d'êtres humains.

Le Caire fait face à une vague d'attentats depuis la destitution par l'armée en 2013 du président islamiste Mohamed Morsi. A plusieurs reprises, les autorités ont affirmé que les jihadistes actifs sur le territoire égyptien avaient été entraînés en Libye.

L'armée égyptienne avait mené fin mai des raids aériens contre des camps jihadistes en Libye, quelques heures après une nouvelle attaque revendiquée par l'EI qui avait visé des coptes (chrétiens égyptiens) dans le centre de l'Egypte.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG